Le bonheur selon Stefan Sagmeister

J’ai découvert le travail de Stefan Sagmeister lors de son expo The Happy Show, à la Gaîté Lyrique en 2014.

Artiste designer, il a consacré plusieurs années à la recherche du bonheur, d’abord par le biais d’un film, non achevé, qui s’est transformé en exposition.

L’expo s’articulait en 3 temps :
D’abord cette expérience personnelle de l’artiste qui décide de lister les choses qu’il a apprises dans sa vie:

– La confiance en soi est utile aux autres
– Tout le monde pense toujours avoir raison
– Cette exposition ne vous rendra pas plus heureux
– Sois plus souple (savoir prendre d’autres directions)
– Se plaindre c’est idiot, mieux vaut agir ou oublier
– Si je ne demande pas je n’obtiendrai pas

happy-3

Chacune de ces phrases était accompagnée d’un petit texte explicatif ou relatant une expérience concrète de Sagmeister. En parallèle, des installations vidéos mettant en scène des ballons explosant avec l’interaction d’objets, de nourriture ou de personnes en slow motion. Accompagnée d’une musique planante en fond sonore, l’expo nous plongeait dans un temps suspendu. Le temps de prendre un moment pour se concentrer sur l’expérience de quelqu’un d’autre et un temps où l’on interroge son expérience, sur notre propre conception du bonheur, où l’on fait état de notre condition actuelle. Retrouver la lenteur de la réflexion et d’un échange avec l’autre est-ce un premier pas vers le bonheur?

La deuxième partie de l’exposition s’appuyait sur des recherches scientifiques : Dans quelle(s) région(s) du monde les gens sont ils le plus heureux ? Sommes-nous plus heureux en couple ou célibataire ? avec des enfants ou au travail ? L’argent fait il le bonheur ? La drogue rend-elle heureux ?

happy-1

Enfin, une dernière partie nous plongeait dans les expériences de Sagmeister pour réaliser cette exposition. Jusqu’à tester la méditation qui posera une dernière question : N’accède-t-on au bonheur que par la connaissance de la douleur?

Mais pourquoi, 3 ans plus tard, revenir sur cette expo ? Parce qu’elle m’a marquée.

Parce que Sagmeister a consacré toute une partie de sa vie à son travail et qu’il nous livre une expo qui est en progression, tant le sujet est infini. Mais également parce qu’il lie son expérience du bonheur à l’expérience artistique. Parce qu’il est designer, certes, mais aussi parce que certaines œuvres d’art ont la capacité de le rendre heureux, ce qu’il explique dans la vidéo par ici .

Alors à l’heure où les images sont partout, l’art est partout, accessible et visible… c’est un bonheur simple, profitons-en !

Et vous, quelle est la dernière œuvre qui vous a rendu heureux ?

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s