Le point de vue de… Alexis Hassler

Hello les cactus !

Encore une nouvelle catégorie d’articles que nous inaugurons cette semaine, c’est « Le point de vue de… » : 10 questions posées à quelqu’un pour avoir son avis sur les sujets récurrents de Bulles de Cactus.

Cette semaine on démarre avec Alexis Hassler qui avait déjà été invité sur le blog, souvenez-vous…

1/ Bonjour Alexis, qui es-tu ?

Alexis Hassler, professeur de lettres modernes et de fle/fls (français langue étrangère/seconde). J’enseigne actuellement en Guyane tout en m’occupant du dossier du décrochage scolaire. A côté de cela, j’écris des projets de littérature jeunesse (albums), bandes dessinées et je dessine quelques notes pour parler de mon métier.

2/ Le zéro-déchet, ça te parle ?

Oui, une prise de conscience qui remonte maintenant à un ou deux ans. J’essaie d’accélérer désormais la cadence en cherchant à réduire au maximum ma production de déchets : plus de cotons jetables, limiter les éponges, etc.

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critère imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

Le bio veut simplement dire manger sainement. Rien de plus naturel que de chercher une production sans pesticide ou conservateur. C’est essentiel pour moi car c’est une philosophie de vie, se réorganiser pour vivre sainement. Idem pour le naturel, après il faut s’entendre sur ce que l’on met derrière ce terme. Je crois par exemple aux produits d’entretien du corps naturels (huiles essentielles, etc.) plutôt que l’achat de produits chimiques issus des grands groupes de cosmétique.

4/ Que fais-tu pour l’environnement au quotidien ?

Limitation au maximum des déchets par le recyclage maison, l’utilisation de solutions internes pour éviter le jetable (cotons jetables, etc.) et des actions simples mais bourrées de bon sens concernant mon impact sur les environnements que je visite.

5/ Quand et comment ça t’es venu ?

C’est un cheminement ancien qui remonte à un début de prise de conscience sur le bien manger. J’ai commencé par m’intéresser au bio en achetant mon panier de légumes chez un maraîcher (local + bio). Petit à petit, je suis devenu flexitarien et désormais je tends à être végétarien (à la maison, sans problème ; dehors, plus difficile mais on y arrive). Désormais, le zéro déchet m’interpelle. Je pense que c’est une suite logique. Apprendre à vivre sainement donc à vivre en limitant son impact sur la nature quelque soit la thématique abordée (nourriture, déchets, etc.).

6/ Tu le fais pour ton bien-être ou pour la planète ?

L’un et l’autre. Je le fais pour moi car c’est une prise de conscience personnelle mais qui n’a rien d’égoïste. Je pense qu’il faut être conscient de son impact sur la planète car c’est une question d’écologie mais d’altruisme aussi. Je hais la posture du court terme, du jetable et de la consommation unique. Malheureusement, ce vers quoi nous pousse notre modèle avec l’obsolescence programmée.

7/ Que penses-tu de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

Je trouve que les initiatives de ce type sont salutaires. Je suis content de voir que des gens se questionnent. Je me suis questionné et je continue. C’est sain de voir qu’on prend le temps de réfléchir à notre mode de vie, à la philosophie de vie qui transpire du modèle que l’on nous propose : consommation basée sur des grands groupes industriels. Actuellement, le minimalisme me parle. Forcé à ne pas tout avoir en Guyane, j’apprends aussi à revivre plus simplement, à faire avec ce que j’ai plutôt qu’aller chercher telle ou telle chose. J’achetais avant beaucoup de choses pour la cuisine, j’apprends désormais à faire avec peu et c’est totalement faisable. Il faut se libérer du superflu pour apprendre à maîtriser les outils fondamentaux.

8/ Une bonne résolution écolo-bio-etc. que tu souhaites prendre mais que tu repousses ? Qu’est ce qui est si difficile dans ce changement à faire ?

Le végétarisme est un chemin difficile mais que j’aimerais prendre pour de bon. Pas simple de dire « jamais », je ne sais pas si j’en serais capable mais je veux poursuivre ma réduction de mon régime carné. Je ne mange aucune viande ou poisson chez moi, il faut que je poursuivre mon effort à l’extérieur.

J’aimerais aussi, mais manque de temps, me mettre au bricolage pour créer des tours de compost pour réduire encore mes déchets par exemple voire réutiliser cela pour une petite production de potager. Malheureusement, difficile de faire pousser quelque chose en Guyane sans pesticide. On verra plus tard, ailleurs.

9/ La question qui fâche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

Végétarien comme je le disais. Je respecte le véganisme mais c’est un peu au-dessus de mes forces et je pense que le végétarisme est déjà un bon modèle. Si plus de gens le pratiquaient, l’impact écologique serait net. Seulement, ne demandons pas la Lune. Si la majorité de la population a déjà conscience qu’il faut réduire notre consommation de viande, et le fait, ce sera une grande victoire. Plusieurs raisons motivent mon cheminement vers le végétarisme. La culture porcine et bovine, c’est un pourrissement des sols, une augmentation des maladies liées à l’absorption des médicaments inoculés aux bêtes élevés en batterie ou encore la souffrance animale avec des conditions d’abattage sans nom.

10/ Merci d’avoir partagé ton avis de petit cactus, un diy facile à nous faire découvrir avant de partir ?

Ce n’est pas moi qui gère le DIY comme j’ai deux mains gauche mais par exemple le recyclage maison est une bonne chose. Les pots en verre (sauces par exemple) sont utiles pour avoir des rangements gratuits. Les stylos, les cotons démaquillants, les savons, etc. Même pour mon travail, il m’est arrivé de réutiliser ces petits pots comme lors de sessions de peinture par exemple. Bref, redonner vie à des objets du quotidien devant se retrouver à la poubelle est un vrai défi intellectuel. Creusons-nous les méninges.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s