J’ai des passions polluantes et je le vis bien #1 : le dessin !

Hello les cactus,

J’admire les gens comme Chrysostome, qu’on avait interviewĂ©, et qui arrivent Ă  allier parfaitement leurs convictions Ă  leur mode de vie. Pour moi c’est plus compliquĂ©, il y a des choses que j’ai rĂ©ussi Ă  ancrer dans mon quotidien, d’autres que je me force Ă  tenir et certaines qui ne sont pas encore Ă  l’ordre du jour.

Puis il y a les choses dont je ne pourrais pas me passer…

J’ai une passion : depuis toujours, j’aime dessiner, et pire, j’aime dessiner SUR PAPIER. Je vous laisse imaginer depuis que je suis petite le nombre de feuilles, feutres, crayons, carnets… utilisĂ©s juste par plaisir. Ce n’est ni zĂ©ro dĂ©chet, ni minimaliste car en plus il faut que je stocke chez moi ces dessins et le matĂ©riel qui va avec.

Mais je le vis bien.

Pourquoi ?

Pour ces 2 raisons :

1/ Le numérique ne résous pas tout.

Je dessine aussi en numĂ©rique, ce qui gĂ©nĂšre moins de dĂ©chets et prend moins de place, cependant j’y prends moins de plaisir… Et en plus, si en apparence le numĂ©rique parait zĂ©ro-dĂ©chet, il a nĂ©anmoins un fort impact Ă©cologique et humain.

Je mĂ©lange un peu tous les domaines du numĂ©rique et non pas seulement l’utilisation de ma tablette graphique mais si on possĂšde une tablette graphique il est Ă©vident que nous avons un comportement qui impacte sur les points ci-dessus. Donc Ă  ce stade Ă  part dessiner dans le sable avec un bout de bois, je ne vois pas quoi faire d’autre. Ou arrĂȘter de dessiner parce que ça ne « sert » Ă  rien ?

2/ Tout ce qui n’est pas essentiel n’est pas forcĂ©ment inutile

Je m’intĂ©resse de prĂšs au minimalisme et une des rĂšgles pour se dĂ©barrasser du superflus et sortir de la surconsommation est de se demander si telle chose que l’on dĂ©sire est essentielle, indispensable et si on ne l’a pas dĂ©jĂ . TrĂšs peu de choses sont essentielles pour vivre bien. Mais qu’en est-il des loisirs ? du plaisir trouvĂ© dans une certaine forme de futilitĂ© (s’acheter une bougie, un parfum, un bijou, un poster… rien de tout ça n’est vital) ? quid de l’intĂ©rĂȘt de l’art ?

Donc, pour résumer :
Si je veux garder cette activité mais la rendre plus responsable, je peux continuer de dessiner sur papier (de préférence du papier recyclé, que je mets, si je le jette, à recycler à nouveau) et me renseigner sur les crayons/stylos/feutres en matiÚre recyclée également.

Et suite Ă  toutes ces donnĂ©es sur le numĂ©rique, j’essaie de limiter mon temps sur internet, je dĂ©branche mes appareils et je n’abuse pas des clouds (qui saturent le stockage de donnĂ©es). Pour aller plus loin, il existe Ă©galement des tĂ©lĂ©phones responsables avec le Fairphone.

Bon, soyons sĂ©rieux deux minutes, je ne pense pas me faire lyncher sur la place publique parce que je dessine sur du papier. Il y a quand mĂȘme bien pire comme activitĂ© polluante, mais celles-lĂ , je les garde pour l’article sur mes passions polluantes #2… !

 

banniĂšre-marine

10 commentaires

  1. Christelle6

    Chez nous c’est ma fille qui aime beaucoup les activitĂ©s manuelles dont le dessin. Je l’ai toujours encouragĂ©e dans ce sens et ce mĂȘme si je suis plutĂŽt minimaliste > j’ai fait des compromis. J’ai souvent privilĂ©giĂ© la rĂ©cup, le systĂšme d…dans ses passions pour des raisons Ă©thiques mais aussi Ă©conomiques (ne nous le cachons pas). Je trouve que les activitĂ©s artistiques et de loisirs mĂȘme si elles sont loin du zĂ©ro dĂ©chet sont sources de bien-ĂȘtre et d’Ă©quilibre personnel. Ce qui je trouve est tout aussi important que de manger sain, se vĂȘtir de façon Ă©thique, de s’Ă©quiper durable…..Le bonheur a de multiples facettes et il serait bĂȘte de s’en priver. Merci de ce tĂ©moignage aussi dĂ©culpabilisant 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Lucie T

    Je suis d’accord avec toi, la qualite des dessins Fais sur feuilles est mieux, malgrĂ© les dĂ©chets et l’encombrement ! Il faudrait inventer des nouveaux outils Ă©cologiques pour cette activitĂ© ! Bonne soirĂ©e

    Aimé par 1 personne

  3. Bulles de Cactus

    Merci pour vos tĂ©moignages ! En effet, c’est vraiment une question de plaisir parce que finalement ce que je fais en numĂ©rique est plus « propre » mais dessiner sur papier c’est un moment oĂč je m’évade aussi, je pense que c’est ce que nous permettent le sport, les loisirs, l’art en gĂ©nĂ©ral, qui ne sont pas forcĂ©ment des choses vitales mais dont nous avons besoin car nous ne somme pas uniquement lĂ  pour nous nourrir et dormir^^
    Je n’ai pas dĂ©veloppĂ© la question de l’art thĂ©rapie dans l’article parce que je n’y connais pas grand chose mais c’est Ă©vident que nous avons besoin de ça autant que de manger. Le tout est d’essayer de limiter son impact Ă©cologique.
    Par exemple, je suis aussi prof d’arts plastiques, le gĂąchis est inĂ©vitable, on est obligĂ©s de faire faire des activitĂ©s aux gamins et c’est super pour eux mais plutĂŽt que d’acheter du matĂ©riel neuf, je rĂ©cupĂšre un max (rouleaux de sopalins, papier toilette / bouteilles en plastiques, emballages divers, magazines) et je rĂ©cupĂšre auprĂšs d’amis (car je ne gĂ©nĂšre pas assez de dĂ©chets pour tous mes Ă©lĂšves^^) et du coup c’est moins culpabilisant, les Ă©lĂšves se rendent compte qu’on peut faire beaucoup avec de la rĂ©cup, ça stimule leur imagination et mes amis prennent conscience des dĂ©chets gĂ©nĂ©rĂ©s avec la frĂ©quence Ă  laquelle ils m’amĂšnent des choses.
    Marine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s