Comment parler zéro déchets sans parler composteur?

Le composteur est un véritable enjeu écologique et zéro déchets, notamment avec les déchets végétaux. Il est accessible à tout le monde : que l’on soit dans une caravane, en appartement ou en maison, le composteur y trouve sa place. Il permet d’une certaine manière de recycler. En effet, c’est un très bon fertilisant, vous pouvez vous en servir autant pour votre potager que pour vos fleurs.

Il en existe de toutes tailles, de matières différentes et de plusieurs façons de s’en servir. Je vous propose de faire le point et, pourquoi pas, de trouver celui qui vous convient.


Que mettre dans votre composteur ?

  • Épluchures de fruits et légumes (sauf orange, pamplemousse et citron)
  • Coquilles d’œufs concassées pour une meilleure décomposition (sauf arrêtes de poisson, viande, les os, huitres, moule et produits laitiers)
  • Sachets de thé et marc de café
  • Certains filtres en papier et sacs (exemple : les sacs au rayon fruits et légumes des supermarchés, sont pour la plupart biodégradables)
  • Pain et déchets avec de la pâte
  • Tonte de jardin, feuilles, mauvaises herbes, fleurs fanées (sauf plantes malades)
  • Déchets domestiques où il y a un logo biodégradable

P1020286.JPG

 


Type de composteur

  • Composteur en bois : idéal pour une famille, à mettre au fond du jardin.  Celui-ci est simple d’utilisation, il vous suffit de mettre vos déchets alimentaires. Épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, tonte de jardin, brindilles etc.  Au fil du temps, l’ensemble de vos déchets biodégradables se transforment en compost, soit en engrais naturel. Mais prenez garde, il faut s’armer de patience, nous ne pouvons pas nous en servir maintenant. Cela peut mettre une bonne année. L’avantage c’est qu’il se fond dans la nature du fait qu’il soit en bois, il passerait presque inaperçu dans votre jardin.
    • Fourchette de prix : 50 à 300€
    • Fourchette de taille :  400 à 600L
    • Idéal pour : le jardin
  • Composteur en plastique : ils sont souvent faits de plusieurs étages et munis de tiroirs pour récupérer l’engrais. L’avantage des étages c’est que vous avez toujours un étage de prêt en attendant le prochain. Mais aussi, il peut être utilisé plus rapidement, soit 4 à 6 mois après le début.
    • Fourchette de prix : 20 à 300€
    • Fourchette de taille : 400 à 600L (équivalent à 500m3)
    • Idéal pour : le jardin et le balcon
  • Composteur acier rotatif : Souvent utilisé par les professionnels, celui-ci demande à avoir une énorme quantité de déchets divers en une seule fois. L’inconvénient, vous l’avez bien compris, il ne se remplit pas au fur et à mesure mais d’une traite et celui-ci doit être utilisé également en une seule fois.
    • Fourchette de prix : 140 à 600€
    • Fourchette de taille : 200 à 700L
    • Idéal pour : l’extérieur

Type de compostage

  • Compost rotatif : Le composteur rotatif aide à accélérer le temps de compostage. En moyenne, il va 2 fois plus vite qu’un composteur normal de type bois grâce à son mouvement de rotation qui créé une oxygénation du compost.
  • Bac à compost : Pour celui-ci, rien de plus simple, vous mettez l’ensemble des matières et déchets biodégradables. Votre engrais se créé car il est à même le sol. L’humidité et la chaleur jouent un rôle majeur, mais attention, celui-ci doit être aéré de temps à autres afin qu’il ne soit pas trop humide.
  • Lombricomposteur : Cela consiste à mettre des vers dans votre composteur, plus précisément des vers-tigres et non des lombrics comme en indique le nom. Les vers ont pour mission de manger vos déchets et de créer, du coup votre engrais. Pratique dans une cuisine. Oui, je sais ce que vous allez vous dire, mais non, il n’y a pas d’odeurs désagréables. Mais attention ne mettez pas votre lombricomposteur au soleil, les vers risqueraient de ne plus s’y sentir bien. D’ailleurs vous trouverez les vers en vente sur internet ou tout simplement dans votre magasin de jardinerie habituel.


Ceci n’est qu’un petit récapitulatif des informations que j’ai piochées un peu partout pour faire mon propre choix. Si vous en savez un peu plus, n’hésitez pas à me donner votre avis.

A vos composts !

 

portrait-banniere-laura

Publicités

2 commentaires sur « Un composteur, oui mais lequel ? »

    1. Coucou Séverine, alors effectivement après recherche certains disent que leur peau est trop amère/acide ou bien trop épaisse et que du coup ça se décompose plus lentement etc et d’autre disent qu’il n’y a pas de raison pour que la nature n’arrive pas à détruire son propre déchet. Alors je pense que si tu arrive à faire ton compost comme Ça, alors continue 😉.
      Je pense que je ferai comme toi et on verra bien si ça va ou pas.
      Je suis novice et comme je les précisé j’ai pioché les informations un peu partout car il y a tellement de diffèrent choses dites à ce sujet et de modèles différents, qu’il est dur de si retrouver. … Et ce type de commentaire que tu viens de faire est plutôt sympa car ça amène à se poser ma question du « pourquoi  » 😊
      Merci!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s