REPLAY – Le point de vue de Julien & ChloĂ©, parents de 4 enfants !

Bonjour Les Cactus

Aujourd’hui c’est REPALY !
Chloé & Julien, de jeunes parents qui répondent à nos questions.

1/ Bonjour Julien et ChloĂ©, qui ĂȘtes-vous ?

Chloé et Julien : Salut ! Julien et Chloé 30 ans, parents de 4 beaux enfants de 9 ans à 3 mois pour vous servir.

2/ Le zéro-déchet, ça vous parle ?

ChloĂ© : Oui carrĂ©ment, je suis admirative de certaines personnes qui font vraiment de gros efforts comme cette nana dont j’avais vu une photo passer sur les rĂ©seaux sociaux qui en plusieurs mois avait une poubelle qui pouvait tenir dans un sac congĂ©lation. Et quand je vois l’Ă©tat des dĂ©chetteries, de la nature et de ce qu’on gĂąche… Évidemment que je me sens concernĂ©e et pas trĂšs Ă  l’aise Ă  l’idĂ©e d’y participer.

Julien : Oui ! Ça reste encore compliquĂ© d’y arriver mais on met de plus en plus de chose en place notamment un compost et aussi des emballages et de la litiĂšre compostables !

 

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critùre imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

ChloĂ© : Le bio devrait ĂȘtre la norme. On a ingĂ©rĂ© tellement de saloperies pendans des dĂ©cennies, j’aimerais rĂ©ellement protĂ©ger mes enfants tout le temps mais je ne suis pas lĂ  tout le temps. Alors Ă  la maison, on fait au moins un peu attention. On n’achĂšte pas de plats prĂ©parĂ©s, on cuisine du frais, on a un potager qui donne bien…

Julien : Le bio c’est du blabla aujourd’hui … C’est devenu une tendance plutĂŽt qu’une norme… Malheureusement trop de produits se dĂ©finissent comme bio alors que souvent on y est pas du tout… Par contre le naturel Ă  fond !!! Potager maison Ă  partir des graines de l’an passĂ©, vĂȘtements en coton et lin !

 

4/ Que faites-vous pour l’environnement au quotidien ?

ChloĂ© et Julien : On ne mange pas de viande, on utilise le moins de cosmĂ©tiques possibles, on essaie de trouver des cotons tiges sans bĂątons en plastiques mais c’est compliquĂ©, on recycle les sacs, enfin tout un tas de petits dĂ©tails comme ça… Et on se dit que si tout le monde faisait un tant soit peu attention, ben ce serait bien.

 

5/ Quand et comment ça vous est venu ?

ChloĂ© : DĂšs l’enfance je faisais attention Ă  ne pas gĂącher l’eau, pas gĂącher de nourriture, Ă  trier les dĂ©chets. J’y avais Ă©tĂ© sensibilisĂ©e comme beaucoup de ma gĂ©nĂ©ration Ă  l’Ă©cole et par des spots qui passaient Ă  la tĂ©lĂ©. Mais c’est plus tard que j’ai pris un peu plus conscience du truc (attention je suis loin d’avoir un bon niveau lĂ -dedans). La maternitĂ© m’a aidĂ©e Ă  faire plus attention, parce que j’ai peur pour mes enfants. Aussi parce qu’en 2013 j’ai vraiment pris conscience que l’homme Ă©tait un bel enfoirĂ© avec notre environnement (flore et faune). A cette Ă©poque aprĂšs avoir parlĂ© avec un vĂ©gĂ©tarien dont je m’Ă©tais moquĂ©e parce que j’aimais trop ma viande, j’ai essayĂ© de m’intĂ©resser Ă  son point de vue et parce que j’avais trouvĂ© son discours intĂ©ressant. Et Ă  force de me renseigner sur le sujet, de pleurer face a des vidĂ©os d’animaux maltraitĂ©s et d’abattoirs, je me suis lancĂ©e dans le « je ne participe pas Ă  ce crime ».

Julien : jai rencontrĂ© qqun qui m’a fait prendre conscience du bien qu’on pouvait faire autour de nous et Ă  nous-mĂȘmes rien qu’en respectant la nature, les animaux et quelques petits gestes quotidiens pour limiter notre impact sur l’environnement. Merci ChloĂ© ❀

 

6/ Vous le faites pour votre bien-ĂȘtre ou pour la planĂšte ?

ChloĂ© et Julien : Eh bien les deux finalement. Notre motivation premiĂšre Ă©tait pour la planĂšte, pour le bien d’autrui et puis comme on a vu que ce n’Ă©tait que bĂ©nĂ©fique pour nous, on a aimĂ© d’autant plus.

 

7/ Que pensez-vous de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

ChloĂ© : J’adore forcĂ©ment ! Et je n’aime pas qu’on associe cela Ă  un effet de mode. Je prĂ©fĂšre me dire que les mentalitĂ©s commencent Ă  Ă©voluer dans le bon sens.

Julien : Je pense qu’on est sur la bonne voie ! Il faut continuer Ă  changer ces mentalitĂ©s mĂȘmes si parfois c’est trĂšs compliquĂ© de raisonner ou de faire valoir sa parole comme LOGIQUE.

 

8/ Une bonne rĂ©solution Ă©colo-bio-etcetera que vous souhaitez prendre mais que vous repoussez ? Qu’est-ce qui est si difficile dans ce changement Ă  faire ?

ChloĂ© : J’aimerais m’inscrire dans une amap. Je n’ai malheureusement pas le temps pour l’instant.

Julien : Aucune idée.

 

9/ La question qui fùche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

ChloĂ© : Flexitarienne dirons-nous mĂȘme si je vais faire hurler les vĂ©gĂ©s. Disons qu’Ă  la maison c’est vĂ©gĂ© et que quand je suis invitĂ©e, je ne veux pas gĂącher un animal qui a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© tuĂ©. Je ne supporte pas l’idĂ©e qu’il ait Ă©tĂ© Ă©levĂ© dans des conditions atroces, qu’il ait Ă©tĂ© trucidĂ© pour finir jetĂ© Ă  la poubelle…

Julien : Pareil que Chloe.

 

banniÚre-articles-invités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s