Fruits et lĂ©gumes Français de saison : OCTOBRE

On vous l'avez promis, les voici!  Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d'acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d'ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.

On vous l’avez promis, les voici! 

Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d’acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d’ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.


Fruits de OCTOBRE :

 

Abricot, Cerise, Fraise, Groseille, Pomme, Framboise, Melon, Cassis, Citron, PĂȘche, Rhubarbe

Légumes de OCTOBRE :

Asperge, Betterave, Brocoli, Concombre, Haricot vert, MaĂŻs, Petit pois, Pomme de terre, Tomate, Aubergine, Carotte, Courgette, Fenouil, Laitue, Oignon, Radis, Epinard, CĂ©leri,


Les recettes que l’on vous propose:

 

Entrée : 

SALADE CONCOMBRE

Salade de concombre à la crÚme légÚre

Plat :

poele de legume.jpg

PoĂȘlĂ© de lĂ©gume accompagnĂ© de quinoa.

Dessert :

strawberries-3431122__340Un melon ou une portion de fruit quel qu’il soit.

Bon appétit les petits cactus !

Et n’oubliez pas qu’en ces jours de beau temps et de forte chaleur il faut manger lĂ©ger et boire beaucoup d’eau.

Publicités

Fruits et lĂ©gumes Français de saison : SEPTEMBRE

On vous l'avez promis, les voici!  Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d'acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d'ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.

On vous l’avez promis, les voici! 

Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d’acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d’ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.


Fruits de SEPTEMBRE :

 

Abricot, Cerise, Fraise, Groseille, Pomme, Framboise, Melon, Cassis, Citron, PĂȘche, Rhubarbe

LĂ©gumes de SEPTEMBRE :

Asperge, Betterave, Brocoli, Concombre, Haricot vert, MaĂŻs, Petit pois, Pomme de terre, Tomate, Aubergine, Carotte, Courgette, Fenouil, Laitue, Oignon, Radis, Epinard, CĂ©leri,


Les recettes que l’on vous propose:

 

Entrée : 

SALADE CONCOMBRE

Salade de concombre à la crÚme légÚre

Plat :

poele de legume.jpg

PoĂȘlĂ© de lĂ©gume accompagnĂ© de quinoa.

Dessert :

strawberries-3431122__340Un melon ou une portion de fruit quel qu’il soit.

Bon appétit les petits cactus !

Et n’oubliez pas qu’en ces jours de beau temps et de forte chaleur il faut manger lĂ©ger et boire beaucoup d’eau.

STOP PUB ! Ma boites aux lettres GREEN

Bonjour les Cactus ! 

 

boites aux lettres (1 sur 1)-2.jpg
Quand on a emménagé ensemble mon Chou et moi, notre boßte aux lettres était pleine de publicités !

J’en ai eu assez de devoir la vider rĂ©guliĂšrement de magazines Ă  propos de promotions en tout genre, un jour pour des pizzas, l’autre pour la PROMO DU SIECLE ! STOP ! 

Pour arrĂȘter ça, j’ai tout simplement mis un STOP PUB sur la boĂźtes aux lettres.
Mais pas que ! J’ai imprimĂ© une plaquette entiĂšre depuis le site www.ecologique-solidaire.gouv.fr, et j’en ai mis un dans la boite aux lettres de chacun de mes voisins, pour qu’ils puissent si ils le dĂ©sirent agir eux aussi.
Bon au final, un seul voisin a jouĂ© le jeu. Un c’est toujours mieux que RIEN ! Entre temps il a dĂ©mĂ©nagĂ©, le nouveau propriĂ©taire ne l’a pas enlevĂ© ! Youhou ! 


Ou trouver une étiquette STOP PUB ? 

 

Gratuitement :
– Votre mairie
– Votre centre de tri

Si vous souhaitez vous aussi l’imprimer et partager avec votre entourage c’est par ici : LA PLANCHE 

Capture d’écran 2017-09-06 Ă  14.52.59.png

 

Privilégiez un stop pub design, ça invitera sûrement vos voisins à en faire autant !

 


Pourquoi mettre un STOP PUB ? 

 

C’est une moyenne de 40 KG que vous n’aurez plus Ă  jeter mĂ©caniquement Ă  la poubelle ! 
Rien que ça ! Alors, Ă  part si vous comptez devenir le roi de la comparaison de promos, n’hĂ©sitez plus. Mettez un STOP PUB ;)

Un prospectus ce n’est pas simplement le papier chiant que nous jetons Ă  la poubelle si ça ne nous intĂ©resse pas, c’est une arbre coupĂ©, de l’encre utilisĂ©e. 
Vous n’en recevez qu’un seul chez vous, mais ce sont des milliers de prospectus imprimĂ©s et distribuĂ©s chaque jour.

INCONVENIENT : Vous ne pourrez plus dire que vous n’avez pas reçu la facture de je ne sais quoi. Parce que oui, plus aucune lettre ne se perdra au milieu des prospectus ! DĂ©solĂ©e.

banniere.png

 


Le papier c’est recyclable, alors pourquoi passer Ă  cotĂ© d’une bonne affaire ? 

 

Parce que tout le monde ne trie pas correctement encore ses déchets comme il le faudrait.
Toutes les communes, quartiers, rĂ©sidences etc. ne mettent pas forcĂ©ment en place le tri sĂ©lectif, dans ces cas lĂ  ce n’est pas possible de revaloriser nos publicitĂ©s. Elles finiront incinĂ©rĂ©es ou alors enfouies dans une dĂ©charge.

Si dÚs le début on refuse les publicités, la question ne se pose plus. 

 

boites aux lettres (1 sur 1).jpg


Qu’est-ce que votre geste apporte Ă  votre ville ?

 

Et bien des économies !  Et oui ! Si elle a moins à ramasser de déchets, elle économisera.

Votre ville n’a toujours pas mis en place de campagne Ă  ce sujet ?
Proposez Ă  votre ville d’agir ! C’est aussi dans son intĂ©rĂȘt. 

 


Les distributeurs vont-ils le respecter ? 

 


Ils ont tout intĂ©rĂȘt Ă  le suivre
, en effet si vous affichez que vous ne voulez pas de leurs publicitĂ©s, ils n’y a aucun avantage Ă  vous les mettre quand mĂȘme.
Si ce n’est pas pour les lire mais les jeter, ils savent d’avance que ce n’est pas rentable.
Ils ne vont pas gagner de clients, bien au contraire. 

Avec le STOP PUB le distributeur se retrouve en fin de parcours avec un stock de publicitĂ©s entre les mains qu’ils devra revaloriser, et ça aussi ça coĂ»te de l’argent !

De plus, si le stop pub n’est pas respectĂ©, les distributeurs encourent des amendes. 

C’est tout simple:

→ Plus il y aura de stop pub ,
→ Moins de boites aux lettres à inonder
→ PLUS de stocks sous le bras à revaloriser
DONC, ils vont bien se rendre compte que cette mĂ©thode leur fait perdre de l’argent.

C’est Ă  nous de jouer ! 

Magazine (1 sur 1).jpg


Votre stop pub n’est pas respectĂ© ?

 

Signalez-le ! Et c’est par ici : SIGNALER UN STOP PUB NON RESPECTÉ.


 

N’oubliez pas, vous ĂȘtes maĂźtre de la publicitĂ© que vous dĂ©sirez recevoir. Vous n’ĂȘtes pas juste consommateur, vous pouvez faire le choix d’ĂȘtre acteur avant tout. 

Ça vous a motivĂ© Ă  mettre un STOP PUB ? Ou alors vous en avez dĂ©jĂ  un ? 

 

banniĂšre-sandrine

Fruits et lĂ©gumes Français de saison : JUILLET

On vous l'avez promis, les voici!  Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d'acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d'ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.

On vous l’avez promis, les voici! 

Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d’acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d’ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.


Fruits de JUILLET :

 

Abricot, Cerise, Fraise, Groseille, Pomme, Framboise, Melon, Cassis, Citron, PĂȘche, Rhubarbe

LĂ©gumes de JUILLET :

Asperge, Betterave, Brocoli, Concombre, Haricot vert, MaĂŻs, Petit pois, Pomme de terre, Tomate, Aubergine, Carotte, Courgette, Fenouil, Laitue, Oignon, Radis, Epinard, CĂ©leri,


Les recettes que l’on vous propose:

 

Entrée : 

SALADE CONCOMBRE

Salade de concombre à la crÚme légÚre

Plat :

poele de legume.jpg

PoĂȘlĂ© de lĂ©gume accompagnĂ© de quinoa.

Dessert :

strawberries-3431122__340Un melon ou une portion de fruit quel qu’il soit.

Bon appétit les petits cactus !

Et n’oubliez pas qu’en ces jours de beau temps et de forte chaleur il faut manger lĂ©ger et boire beaucoup d’eau.

Recette Shampoing solide au coco

Bonjour les Cactus

Le coco ! J’adore ! Son odeur, sa douceur lorsqu’il est en huile… J’en mangerais presque Ă  la cuillĂšre !

coco

IMG_6544.JPG

Aujourd’hui je vous livre la recette que je rĂ©alise rĂ©guliĂšrement pour nos cheveux Ă  la maison.

C’est une recette que j’ai trouvĂ© sur AROMA ZONE, et que j’ai quelque peu modifier.

IMG_6537

J’ai remplacĂ© le tensioactif SLSA par du tensioactif SCI moins agressif pour le cuir chevelu. Et enfin l’actif cosmĂ©tique de PhytokĂ©ratine par de la protĂ©ine de soie.


INGRÉDIENTS

Tensioactif SCI  76 g
Eau minérale 10 g / 10 ml
Actif cosmétique protéine de soie 25 ml
Huile végétale Coco  4.5 g / 5 ml
Huile essentielle Citron vert 1 g / 40 gouttes
Huile essentielle Menthe verte 0.5 g / 20 gouttes

+ Un moule en silicone

IMG_6550


RECETTE :

Dans un bol placĂ© dans un bain marie, je met le tensioactif et l’eau.
MĂ©langer le tout, il faut que le tensioactif fonde, le tout doit devenir homogĂšne.
Si j’ai du mal Ă  bien mĂ©langer je baise le feu et je rajoute mon huile pour m’aider un petit peu.
Retirer le tout hors du feu et y ajouter le reste des ingrédients. Et on mélange à nouveau.

Ensuite on peut enfin mettre notre mélange dans le moule. On tasse bien avec ses doigts pour éviter les bulles et voila !


 

IMG_6543

C’est un shampoing que j’utilise tout le temps. Lorsque j’arrive au bout du shampoing solide il a tendance Ă  se casser, dans ces cas la on peut les garder et les mettre dans un petit filet et les utiliser tout les restes ensemble.

Alors ça vous donne envie de tester les shampoings solide ?

banniĂšre-sandrine

 

Voyager minimaliste : le retour ! (Plus extrĂȘme encore…)

Hello les cactus et bonne rentrée,

J’espĂšre que vos vacances ont Ă©tĂ© productives, reposantes ou aventuriĂšres… pour ma part je suis partie 4 semaines au BrĂ©sil, Argentine et Uruguay. Comme j’avais tentĂ© 5 jours de rando minimaliste au Suriname j’ai dĂ©cidĂ© de renouveler l’expĂ©rience sur 4 semaines avec le mĂȘme sac.

Il s’agit donc d’un sac Roxy (la marque importe peu mais ça fait 2 ans que je l’ai et il est toujours en parfait Ă©tat), il fait environ 30L et comporte 3 grandes poches et 2 petites poches sur les cĂŽtĂ©s.

Avant toutes choses, Ă  mettre au clair : nous ne faisions pas de camping, donc pas de nourriture ou de sac de couchage Ă  transporter. Nous avions prĂ©vu 4 semaines en couchsurfing (chez l’habitant), auberges de jeunesse et dans des villes oĂč on trouve pharmacies, supĂ©rettes et autres commoditĂ©s.

Autre info importante, nous partions au moment de l’hiver en AmĂ©rique du sud. Autant Ă  Rio il faisait encore 28 degrĂ©s, autant Ă  Buenos Aires on est descendus Ă  12 degrĂ©s (mais ça aurait ou ĂȘtre pire !). Donc il a fallu trouver des vĂȘtements qui couvrent cette « amplitude thermique » pour ne pas ĂȘtre trop gĂȘnĂ©s pendant nos visites.

Voici sans plus attendre, le contenu de mon sac !

Sur moi le jour du dĂ©part : 1 jean noir, 1 T-shirt manches courtes, une veste, 1 grande Ă©charpe, des sous-vĂȘtements (hĂ© oui, surprise !), mes chaussures de marche (toujours celles qui illustrent mon prĂ©cĂ©dent article sur voyager minimaliste).

Dans la grande poche centrale :

  • 1 sweat fin / 1 pull fin
  • 1 robe courte
  • 2 hauts un peu habillĂ©s
  • 1 T-shirt manches mi-longues
  • 1 pantalon, 1 legging long
  • 1 serviettes microfibres
  • des sous-vĂȘtements pour 4 jours + 1 maillot de bain
  • Une pochette transparente avec : 1 tube de gel d’aloe vera, 1 tube d’huile de jojoba, 1 tube de dentifrice, 1 tube de shampoing, brosse Ă  dent, rasoir jetable, 1 petit pot avec de l’huile de tea tree, une pince Ă  Ă©piler. (et la ventoline… ça c’est perso !)
  • Une petite trousse avec 4 lingettes lavables, un savon de marseille, une cup, du doliprane, des antihistaminiques, du smecta, des pansements pour ampoules (les trucs qui peuvent pas attendre que tu trouves une pharmacie^^)
  • Mon appareil photo glissĂ© dans une pochette pas du tout faite pour (mais ça prend moins de place) et dans la pochette ma 2Ăšme carte SD et le chargeur de l’appareil.

J’ai roulĂ© mes vĂȘtements un par un pour les mettre au fond de la poche, puis le sac avec les sous-vĂȘtements au dessus, la trousse sur le cĂŽtĂ© (y a toujours un peu d’espace « gĂąchĂ© ») et, accessible pour l’aĂ©roport, la pochette de produits liquides et celle de l’appareil photo.

Ça paraĂźt dingue quand on voit la photo mais tout rentrait ! Mes vĂȘtements Ă©taient volontairement fins et multi-usages : en allant vers le froid, je les mettais en couches. T-shirt manches courtes + t-shirt manches longues + pull fin + sweat fin + veste, Ă  12°C, ça passe ! Le legging en pantalon quand je suis en galĂšre ou en pyjama pour les nuits fraĂźches. La robe courte en coton m’a servi de robe, de haut ou de pyjama. Autre astuce : oubliez les soutifs Ă  coque, prenez-les fins et sans armatures.

LĂ  je me la pĂšte, il fait encore chaud !

Concernant les produits d’hygiĂšne, l’association aloe et jojoba me sert Ă  tout : visage et cheveux. Je dose l’un et l’autre en fonction de mes besoins. Le savon de marseille me sert Ă  la douche et Ă  laver mes vĂȘtements. Et oui, parce qu’emporter si peu de vĂȘtements, c’est les laver souvent ! GĂ©nĂ©ralement on les lavait chez l’habitant, ça sĂšche dans la journĂ©e. Quand on pouvait pas on lavait au moins les sous-vĂȘtements Ă  la main.

Et je vous entends dĂ©jĂ  venir : HÉ MAIS DANS TA POCHETTE TRANSPARENTE Y A PAS TOUT CE QUE T’AS ÉNUMÉRÉ ! Non, c’est vrai, il y a la moitiĂ© de ce que j’ai Ă©numĂ©rĂ© puisque l’autre moitiĂ© Ă©tait dans le sac de Mr Voyageur qui avait exactement la mĂȘme organisation et un sac de la mĂȘme contenance que moi. Mais si j’avais Ă©tĂ© seule je n’aurais eu besoin que de la moitiĂ© des doses ! donc ça serait rentrĂ©… Ă  savoir que dans ma trousse avec les lingettes et les mĂ©docs, c’Ă©tait un stock pour 2, du coup.

Bon, pour l’appareil photo, il faut quand mĂȘme faire hyper gaffe Ă  son sac, ne pas le balancer, ne pas s’asseoir dessus, ne pas avoir de fuites de liquides dans son sac… Mais il a survĂ©cu et se porte trĂšs bien.

LĂ  on commence Ă  sortir les pulls…

Dans la poche plaquée arriÚre :

L’Ă©lectronique et mes prĂ©cieux ! Passeport, clefs, tĂ©lĂ©phone, un carnet avec une trousse et quelques crayons, ma liseuse, mon portefeuille et chargeur de portable.
Nous n’avons pas emmenĂ© d’ordinateur cette fois, et il ne nous a pas manquĂ©, j’avais assez de place pour mes photos avec mes 2 cartes SD.

Dans la poche de devant :

Le bazar restant… accessible pour l’avion. Lunettes de soleil, quelques cadeaux pour les couchsurfers et des totes bags ! J’en ai glissĂ© deux fins dans mes poches de cĂŽtĂ© et le gros kaki dans la poche avant.

Pourquoi des totes bags ? Pour le linge sale, par exemple, pour emmener ses affaires Ă  la salle de bain en auberges de jeunesse, ou pour ramener ses affaires mouillĂ©es de la plage, ou encore pour les affaires que tu gardes dans l’avion ou dans les bus et que ton sac reste en haut. Et mon sac kaki tout simplement parce que je ne vais pas vider tout mon sac Ă  dos pour aller me balader en ville, je prends mon gros sac en sac Ă  main. Mr voyageur avait quant Ă  lui un tout petit sac Ă  dos Quetchua glissĂ© dans son sac.

Et au dernier moment, comme il restait un peu de place dans la poche arriĂšre, j’ai aussi glissĂ© mon K-way, ça se plie hyper facilement et ne prend pas de place mais ça Ă©vite d’ĂȘtre trempĂ©s en cas de temps pourri.

Elle est sympa Mafalda, mais ça caille chez elle !

Le bilan ?

GÉNIAL !

Un gain d’organisation, plus peur d’oublier des choses (bon, en vrai Mister a oubliĂ© sa serviette microfibre chez un couchsurfer… mais ça limite les dĂ©gĂąts !), moins d’encombrement dans les transports en communs, plus besoin de laisser ses bagages en soute donc gain de temps INCROYABLE aux aĂ©roports !!!  Et qui dit taille limitĂ©e dit poids limitĂ©, nos sacs faisaient environ 7kg et je trouve que c’est bien assez quand on doit les trimballer plusieurs heures.

Je crois que j’ai trouvĂ© la meilleure façon de voyager. Ça ne m’a pas ennuyĂ© de m’habiller toujours avec les mĂȘmes choses, au contraire, je n’avais pas Ă  me poser de questions. Ça ne m’a pas dĂ©rangĂ©e de ne pas me maquiller pendant 1 mois, mĂȘme si le soir pour sortir j’aurais bien voulu parfois mais c’est bien vite oubliĂ© en profitant simplement des moments sans se demander Ă  quoi on ressemble et l’image qu’on renvoie !

Je n’ai manquĂ© de rien, je n’ai rien eu Ă  acheter ou presque (un labello parce que j’avais sous-estimĂ© le passage de la Guyane humide Ă  la « sĂ©cheresse » de l’hiver brĂ©silien, quelques mĂ©dicament quand on s’est enrhumĂ©s en Argentine mais c’est tout).

A l’avenir je glisserai quand mĂȘme une paire de tongs, plus agrĂ©ables pour les salles de bains des auberges de jeunesse. J’avais la place puisque je suis revenue avec une planche Ă  dĂ©couper dans mon sac au retour ! Et avec 5 litres de plus, j’ajouterais une deuxiĂšme serviette microfibre parce que t’arrive vite avec quelque chose de jamais vraiment sec et c’est pas hyper agrĂ©able. Et j’emmĂšnerai ma gourde pour Ă©viter d’acheter des bouteilles d’eau. ET C’EST TOUT.

Tout ça pour dire, que TOI, oui, toi qui emmĂšne 25 robes et 14 paires de chaussures et une valise entiĂšre de maquillage, toi qui emmĂšne ton ordi, ta tablette et 25 batteries de rechange… ArrĂȘte tout ! Il en faut peu pour profiter de ses vacances, sisi, j’te jure.

Et si tu veux voir des photos de mes vacances Ă  Rio, Ouro Preto, Iguazu, Sao Paulo, Buenos Aires, Tigre, Montevideo et Colonia del Sacramento, c’est ici, sur mon blog perso.

 

banniĂšre-marine

 

Le point de vue de… ElĂ©onore

Hello les Cactus !


Aujourd’hui c’est ElĂ©onore qui rĂ©pond Ă  nos questions.


1/ Bonjour Eléonore qui es-tu ?

Bonjour, je m’appelle ElĂ©onore, je suis cĂ©ramiste, j’ai 35 ans, j’habite en Alsace dans le Haut-Rhin.

2/ Le zéro-déchet, ça te parle ?

A Guebwiller, la ville a mis en place un systĂšme de tri des dĂ©chets obligatoire pour tous  les habitants et qui se solde par une amende si on fait trop de dĂ©chets standards non recyclables. Ici en plus si tu ne finis pas ton assiette spontanĂ©ment le restaurateur te propose un dogy-bag, je n’avais jamais osĂ© demander avant l’Alsace.

Mais je n’ai pas attendu l’Alsace, depuis toujours j’ai du mal Ă  jeter et je n’aime pas cela, j’aime rĂ©utiliser les matĂ©riaux par exemple pour la crĂ©ation artistique, j’ai toujours eu envie de rĂ©parer ce qui explique ma vocation premiĂšre pour le mĂ©tier de restauratrice d’objets d’art. Je donne Ă  des associations, Ă  des amis, famille. Je mets mes vĂȘtements dans les boites Ă  vĂȘtements quand ils ne sont plus utilisables ou je m’en sers comme chiffon ou comme habits cracra pour faire de la crĂ©ation artistique. J’ai dĂ©couvert un association Ă  Cergy le REPAIR CAFE qui permet de rĂ©parer toute sortes de choses, des cafetiĂšres, des imprimantes, des ordis, des vĂ©los, des montres, il y a aussi une couturiĂšre. Et sinon il y a aussi le SEL (SystĂšme d’échange Local), associaiton qui permet des Ă©changes de service et du troc moyennant une monnaie interne Ă  l’association, Les Fagots, des vrais billets que tu obtiens en vendant tes objets lors des BlĂ©s, et que tu peux rĂ©utiliser en demandant un service par exemple repeindre une piĂšce, aider pour un dĂ©mĂ©nagement, demander un covoiturage, en mĂȘme temps on rencontre du monde. Je rĂ©utilise aussi les papiers et enveloppes pour Ă©crire des courriers et j’achĂšte brocante, asso comme LA RESSOURCERIE, EMMAUS, CROIX ROUGE.

Ce qui est difficile Ă  ne plus utiliser car il gĂ©nĂšre beaucoup de dĂ©chets facilement ce sont  les cotons, sopalins et kleneex, ça me manque, je n’en achĂšte plus mais ça me manque, enfin j’utilise les lunettes rĂ©utilisables que tu m’as cousu Sandrine! Pour les emballages dans les commerces, je fais attention aussi, le papier toilette est la prochaine Ă©tape mais j’avoue c’est dur. Et oui ça y est j’ai ma CUP aussi! Par contre je fais amende honorable mais non je n’ai pas lu le bouquin zĂ©ro dĂ©chets, la flemme. ça me fait penser que pour les bouquins c’est pareil, je les dĂ©pose dans les BOITES À LIVRES et j’en prend aussi dans les boites Ă  livre, je suis grande consommatrice de la mĂ©diathĂšque Ă  cĂŽtĂ© de chez moi. Je les vends aussi chez GIBERT ça rapporte et en plus cela est utile Ă  des Ă©tudiants qui n’ont pas beaucoup d’argent.

Mais je fais toujours des dĂ©chets, ce sont les papiers mĂȘme sur ma boite Ă  lettre il y a un stop pub, d’ailleurs vraiment respecter en Alsace, j’ai du mal Ă  croire c’est la premiĂšre fois que ça m’arrive, les papiers imprimĂ©s recto je les utilise en verso pour du brouillons, je me bricole des cahiers avec papiers brouillons, et les autres dĂ©chets que je n’ai pas pu Ă©liminer non plus sont les emballages alimentaires mĂȘme si j’achĂšte le plus dans des pots en verre que je vais porter au conteneur aprĂšs. Je vais aussi chercher un panier de lĂ©gumes chaque semaine ce qui gĂ©nĂšre zĂ©ro emballage.

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critùre imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

Le BIO c’est indispensable et ça n’aurait jamais du ĂȘtre autrement, mais ce qui m’énerve c’est le bla-bla autour justement, la BIOattitude, le cĂŽtĂ© branchouillard rĂ©servĂ© aux privilĂ©giĂ©s, le salon Marjolaine en est un exemple criant un peu caricatural sur le style de personnes qui le frĂ©quente et ça m’énerve, ce n’est pas ça le bio pour moi !

Ce n’est pas un mode de vie, ce n’est pas une vague. On s’est rendu compte d’ailleurs que les personnes dĂ©favorisĂ©s socialement, s’alimentent trĂšs mal, plats tout prĂ©parĂ©s, boissons sucrĂ©es, alcool
Ils grossissent ou souffrent plus de diabĂšte, maladie cardio-vasculaire, cancer, que la moyenne
 Je pense que la premiĂšre Ă©ducation ne devrais pas ĂȘtre celle des arts et de la littĂ©rature mais celle de l’assiette, car lorsque que le microbiote va bien, le cerveau fonctionne mieux et c’est un gage alors pour une sociĂ©tĂ© meilleure prĂȘte Ă  l Ă©volution des mentalitĂ©s pour que la sociĂ©tĂ© comprenne que maintenant il est indispensable de produire et de s’alimenter bio si l’on veut sauver l’espĂšce humaine. Pour que le Bio soit valable il doit ĂȘtre gĂ©nĂ©raliser et donc le seul pouvoir du consommateur ou consommacteur et d’acheter massivement bio et local. Le bio ne peut pas ĂȘtre autre que local, sinon ce n’est pas du Bio, l’emprunte carbone doit ĂȘtre quasi nulle, si l’aliment voyage de l’autre bout de la planĂšte impactant lourdement l’environnement sur son passage c’est un non sens. Le bio est avant tout un acte militant Ă©cologique pour moi. Dans les rayons bio et les magasin bio malheureusement nous trouvons beaucoup de produits transformĂ©s, ce qui n’est pas vraiment du bio non plus, si on se penche sur les Ă©tiquettes, ils utilisent des conservateurs, colorants, huile de palme. Je trouve que le lait vĂ©gĂ©tal est un produit qui ne sert Ă  rien, apparement il n’y aurait quasiment que de l’eau dedans d’aprĂšs une enquĂȘte. Quitte Ă  ne plus boire du lait de vache autant ne plus en boire, je bois des tisanes, de la chicorĂ©e et mĂȘme du chocolat Ă  l’eau et c’est bien plus digeste. De temps en temps je m’accorde un lait de chĂšvre.

Le naturel, je ne sais pas trop ce que ça recouvre, car comme dirait mes grand parents, tout ce que nous utilisons est naturel, le pĂ©trole et le plastique sont naturel car ils viennent de la nature. Pour une planĂšte en bonne santĂ© le pĂ©trole devrait rester dans le sol, le problĂšme c’est la transformation et le prĂ©lĂšvement des matiĂšres premiĂšres naturelles est relĂąchĂ©es dans la nature sans prĂ©caution comme le plastique qui jamais n’aurait jamais dĂ» se retrouver dans l’ocĂ©an et dont les poissons n’auraient jamais du en connaĂźtre le goĂ»t, c’est absurde si on y rĂ©flĂ©chit. Mais si je rĂ©pond vraiment sur le fond, oui je n’utilise plus de produit mĂ©nager astringent, je nettoie tout au citron, bicarbonate de soude et occasionnellement avec du savon noir, pour les produits de toilette, je n’utilise plus que du savon, alep, lait d’Anesse, ou savon maison fabriquĂ© par ma belle soeur, shampoing en magasin bio, beurre de karitĂ© pour la crĂšme, aloĂ© vĂ©ra pour les cheveux et la peau, le produit vaisselle je n’en utilise que pour les casseroles grasses, les verres, tasses, assiettes non grasses, je les nettoie Ă  l’eau chaude uniquement.

4/ Que fais-tu pour l’environnement au quotidien ?

Au quotidien, je marche, je prends le vĂ©lo, les transports en commun mais en mĂȘme temps je ne conduit pas donc c’est facile, sinon je prends des douches trĂšs courtes et c’est tout je crois, le reste je l’ai dit plus haut

J’achĂšte local et bio, je fais vivre les commerce de ma ville, je prend un panier bio dans une association qui emploi des gens en rĂ©insertions professionnel, RESEAU COGAGNE.

J’essaye le moins possible d’acheter internet. J’ai dĂ©couvert une autre asso aussi dans ma ville, dĂ©pĂŽt-vente de producteurs locaux, des super bon produits originaux de ma rĂ©gion! Du miel des montagnes alentours, du vins des vignes d’à cĂŽtĂ©s, du sirop miel et thym, trop bon!! De la farine moulue du matin mĂȘme, des fromages du coin comme LE LEHWALD


5/ Quand et comment ça t’es venu ?

Depuis toujours en fait, mes parents m’ont sensibilisĂ©, ils faisaient attention Ă  l’eau, au chauffage, Ă  l’électricitĂ©, par soucis d’économie ainsi que d’écologie, dans les annĂ©es 80 la planĂšte allait dĂ©jĂ  mal, j’avais fait un voyage en Allemagne et je voulais aussi trier mes dĂ©chets, mais ce n’était pas possible car pour cela il faut aussi des politiques publiques, qui mettent en place un ramassage des ordures.

Mais c’était plus l’écologie, le bio ça n’existait pas en tout cas pas autour de moi Ă  CERGY. Adolescente, fin 90 dĂ©but 2000 je me suis rendue compte que la planĂšte allait vraiment mal, avec l’augmentation des catastrophes naturelles et l’alerte rĂ©guliĂšre des scientifiques, je parlais de mon inquiĂ©tude parfois Ă  ma famille ou Ă  des amis et connaissances, je n’ai trouvĂ© personne qui me croyait, tous me disaient que c’était un mythe que ça n’existait pas, que je me faisais des idĂ©es. Ensuite, il y a eu vers 2006 -2008, les documentaires de Yann Arthus Bertrand et de Nicolas Hulot, qui nous ont montrĂ© concrĂštement ce qui se passait en dehors de la France, il y a eu une certaine prise de conscience d’une classe d’érudit, gaucho, puis Arte a commencĂ© ces documentaires sale temps sur la planĂšte, le flip total! Finalement, je me suis engagĂ©e chez Greenpeace et beaucoup de ceux qui se moquaient de moi Ă  l’époque ont compris qu’il Ă©tait nĂ©cessaire de manger bio et d’agir pour la planĂšte. Pourtant malgrĂ© la prise de conscience massive de la population, je suis pessimiste, il est trop tard, on a rĂ©agit trop tard, car la population dans sa masse n’a pas rĂ©ussi Ă  comprendre Ă  temps le danger et pour agir l’effort aurait du ĂȘtre de masse depuis au moins dĂ©jĂ  15 ans, nous sommes sensibilisĂ©s nous les europĂ©ens mais aux Ă©tat unis les climatoseptiques font rage et organisent des dĂ©filĂ©s de camions qui crachent le plus possible gaz et fumĂ©e pour dire que tout ça l’écologie c’est de la connerie en un dĂ©filĂ© ils annulent nos petits efforts quotidien d’une annĂ©e entiĂšre. Et ne parlons pas des autres pays comme l’Inde ou l’AmĂ©rique du sud oĂč des montagnes de dĂ©chets sauvages infestent le pays. Il faut absolument lire comment tout peut s’effondrer de Pablo SERVIGNE et RaphaĂ«l STEVENS, ça y est on est arrivĂ© au pic des ressources dans un peu tout les domaines, on ne va pas avoir d’autre solution que de dĂ©croitre, quand nous ne pourrons plus extraire le pĂ©trole, qu’il n’y aura plus d’abeilles pour nos fruits et lĂ©gumes et que l’électricitĂ© se fera de plus en plus rare. C’est trĂšs sĂ©rieux, alors je me suis dit ok c’est pas grave, maintenant je profite de la vie au max tant que je bĂ©nĂ©ficie encore du confort.

6/ Tu le fais pour ton bien-ĂȘtre ou pour la planĂšte ?

J’ai arrĂȘtĂ© de fumer pour la santĂ© alors j’ai commencĂ© Ă  lire toute sorte de livre sur l’alimentation et j’ai vu qu’une des premiĂšres choses Ă  faire pour ĂȘtre mieux et qu’en plus de cela le bio et l’écologie sont en adĂ©quation totale. Je suis allĂ©e faire du WOOFING chez un producteur de pomme bio et j’avais envie de travailler dans ce domaine


Donc ce sont les deux bien sûr, en plus le bio est meilleur au goût.

7/ Que penses-tu de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

Je pense que c’est bien et super, je ne peux pas dire le contraire, le problĂšme c’est qu’il est dĂ©jĂ  trop tard! Et que je trouve qu’il y a certains mouvements un peu sectaire et extrĂ©miste.

Je suis triste et frustrĂ©e que ces mouvements ne se mettent en marche que maintenant et en colĂšre contre tous ceux qui ne m’ont pas cru quand j’exprimais mes craintes il y a dĂ©jĂ  15 ou 20 ans, je regrette moi mĂȘme de ne pas avoir pu prendre les devant car mon Ă©nergie Ă©tait monopolisĂ©e Ă  me battre contre de gros problĂšmes de santĂ©.

8/ Une bonne rĂ©solution Ă©colo-bio-etcaecetera que tu souhaites prendre mais que tu repousses ? Qu’est ce qui est si difficile dans ce changement Ă  faire ?

Une bonne rĂ©solution ça serait ne plus utiliser de papier toilettes, je commence un peu mais c’est dur franchement.

Mais rien de plus, le mouvement doit ĂȘtre collectif et planĂ©taire pour ĂȘtre rĂ©ellement efficace et je n’ai pas envie de me sacrifier pour d’autres qui polluent comme des porcs, genre patron du quatre quarante ou grandes multinationales, ou industrie agroalimentaire ( Monsanto, notre ami Vincent BollorĂ© ect.)

9/ La question qui fùche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

C’est la QUESTION QUI FACHE! Je suis hĂ©tĂ©roclite, je n’aime pas la monotonie ou la monogamie et je suis contre toute forme d’idĂ©ologie, de puritanisme de la part de certains mouvements. Leurs raisonnements poussĂ©s Ă  l’extrĂȘme ne tiennent pas, car vivre c’est polluer mĂȘme si on peu limiter notre impact. Faire des efforts c’est bien mais mollo, je ne m’appĂšle pas SimĂ©on le stylite qui a vĂ©cu toute sa vie en haut d’une colonne, ne se nourrissant que de pain et d’eau acheminĂ©s par une poulie, il n’a pas trop polluĂ© lui c’est sĂ»r!!

Tous Ă©nervement mis Ă  part, je ne mange pas de viande au quotidien, des oeufs bio uniquement, si je suis invitĂ©e qu’on me propose de la charcuterie ou que je mange dans un bon restau qui propose de la viande rouge j’en mange, parce que c’est rare, que j’aime ça et que physiquement j’ai besoin d’un peu de protĂ©ines vĂ©gĂ©tales pour avoir de l’énergie.

10/ Merci de nous avoir partagé ton avis de petit cactus, un diy facile à nous faire partager avant de partir ?

Pour faire les petits cahiers de brouillons, soit je prends des feuilles A4 que je plie en deux et que je couds dans leur milieu en prenant un bout de chemise cartonnĂ©e mais pas trop Ă©paisse colorĂ© pour la couverture. Prendre une planche en bois, un clou un marteau pour marquer les trous de la couture pour passer le fil de coton plus facilement ou alors prendre les feuilles A4 dans leur longueur, mettre quelques coups d’agrafe sur les bords longs en prenant en mĂȘme temps la couverte une vieille chemise colorĂ© entiĂšre en office de couverture, recouvrir les agrafes d’un scotch mat et ne pas hĂ©siter et s’amuser sur la couverture, photocollage, image, dessin, graph 
 et voilĂ  plus besoin d’acheter de cahier, tout en faisant du recyclage.

banniÚre-articles-invités

Les emballages les plus WTF #ZÉRODECHET

Hello les cactus ! 

Aujourd’hui en trainant sur Internet, je suis tombĂ© sur une images de fraises emballĂ©es. Et pour dire vrai ça m’a fait rire, c’est pas bien ok.. Mais je me suis demandĂ© comment on pouvait ĂȘtre aussi bĂȘte ?! 

Alors j’ai voulu vous partager d’autres images (qui m’ont aussi fait rire) pour que vous vous rendiez compte par vous mĂȘme…

Merci internet de me faire rire autant ! Mais franchement les gens… Pas ça ! 

banane epluché.jpg

Coca Emballé plastique

zero wast

kaki envoie colie.jpg

 

Fraise emballé plastique

melon pre decoupé

Mie de pain emballé dans du plastique

banane emballé

prise carton

Noix de coco Emballé platique

BientÎt, un article sur les emballages ! 

En attendant le ZĂ©ro dĂ©chet c’est quoi : PAR ICI 

À trùs vite !

banniĂšre-sandrine

Fruits et lĂ©gumes Français de saison : MAI

On vous l'avez promis, les voici !  Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d'acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d'ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.

On vous l’avez promis, les voici ! 

Nous avons dĂ©cidĂ© de vous partager les fruits et lĂ©gumes de saison accompagnĂ© de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d’acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra Ă©galement de consommer peut ĂȘtre un peu plus local, ou d’ĂȘtre beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.


Fruits de MAI :

 

Cerise, Fraise, Rhubarbe

 

LĂ©gumes de MAI :

 

Asperge, Betterave, Carotte, Concombre, CĂ©leri, Navet, Petit pois, Radis, Épinard, Artichaut, Aubergine, Blette, Chou-fleur, Courgette, Pomme de terre, Tomate


Les recettes que l’on vous propose:

Nos recettes sont inspirés de bouquin, de recette internet ou simplement de nos propres inspirations. Vous trouverez les liens de chaque recette selon leur provenance.

Spécial La ligne Gourmande

SALADE_CHOU

Entrée : 

Mélange surprenant cette Salade chou fleur vous apportera fraßcheur et vitamines.

GRATIN_BLETTE

Plat :

Petit  Gratin de blettes aux graines en cette période de mi saison.

panna cotta

Dessert :

Pour faire passer tous ça, pourquoi ne pas s’accorder une pause gourmande avec la panna cotta Ă  la fraise

 

Bon appétit les petits cactus !

 

 

Les categories