Kate Von D, le maquillage vegan !

Hello les Cactus 

Kate Von D est une Tatoueuse qui défend la cause animal. Elle a créée sa marque de cosmétique qui a été certifiée Cruelty Free.

20180211_151150.jpg

J’ai découvert cette marque par le biais d’une amie. Lors d’une journée fille, elle me parle de la marque et me dit que les lipsticks tiennent super bien sur les lèvres ( je ne demande qu’à voir ça). En effet, je ne suis pas du genre à me remettre du rouge à lèvre au cours de la journée, une fois qu’il est mit, il a plutôt intérêt à faire la journée entière, à combattre le thé et mes différents repas au cours de la journée.

Arrivée la fin de la journée, mon amie me fait remarquer que son rouge à lèvre est toujours là mais surtout qu’il ne fait pas de démarcation dégoûtante. Vous savez le genre de trace où on à l’impression que tu a mis que du crayon en contour de lèvre et que l’intérieur est plutôt couleur rouge à lèvre délavé.

20180213_215012.jpg

Bon bah du coup, comme toute nana, l’idée fait le tour dans ma tête. Je regarde sur internet et là … quarante et une teintes de dispo, euuuh, ça se passe comment? Parce que perso, ok c’est Cruelty free mais ça ne change pas le fait que je ne sais pas choisir une teinte de rouge à lèvre …

Par flemmardise grandissante, mon chéri par dans une galerie marchande où se trouve un Sephora. Je lui demande s’il peut m’en prendre un, au final il revient avec 2 et là c’est le coup de cœur assuré. Pigmentation de fou, longue durée, super qualité et en plus Cruelty Free. Bon c’est pas français mais bon hein on peut pas tout avoir. Je n’en porté pas tous les jours, parce que justement au bout de 2 heures il n’y avait plus rien, et du coup je n’y trouvais pas d’intérêt mais depuis j’ai plusieurs couleurs et j’en suis ultra ravie !

20180213_215349.jpg

Ma prochaine commande pour cette marque sera sûrement le mascara et/ou le fond de teint.

Je vous invite vraiment à tester, c’est un petit investissement mais qui vaut le coup.

Bannière-Laura

Publicités

5 produits multi-usages indispensables – par Laura

Hello les cactus !

On continue sur notre lancée des 5 produits multi-usages indispensables à la maison, et vous verrez que je n’ai pas inventé l’eau chaude !

Contrairement à mes copines, mes indispensables sont plutôt en rapport avec le ménage. Mais ce n’est pas une surprise car je vous avais déjà confié lors de mon article « Belle au naturel » que je n’avais pas de routine beauté.

1. Le citron

Le citron me sert à beaucoup de chose à la maison. Autant j’ aime me faire une petite tasse d’eau chaude citronnée pour nettoyer mon corps, le détoxifier surtout après les fêtes. Rien de mieux pour se sentir bien dans son corps. Fini les ballonnements et la sensation d’être lourde après les fêtes. J’en mets également dans un masque avec de la poudre d’argile verte.

C’est aussi un très bon allié pour enlever le calcaire à la brosse à dent accompagné d’un peu de bicarbonate.

2. Le bicarbonate de soude

Justement venons en au bicarbonate de soude. Comme je le disais juste au dessus, je m’en sers pour enlever le calcaire autour des robinets mais également de désodorisant dans le frigo ou dans l’évier.

Concernant le frigo, je mets une à deux cuillères à soupe dans une coupelle et hop au frigo. Cela enlève les odeurs, parfait quand on a du fromage ou d’autres aliments qui dégagent une odeur particulière. Comme je le disais, j’en mets également une à deux cuillère dans l’évier mais sans eau, si j’ai des remontées d’odeurs désagréables comme les égouts ou des aliments restés coincés.

Il me sert également pour nettoyer la robinetterie avec une brosse à dent et un peu d’eau.

3. La pierre blanche

C’est  un très bon allié contre le calcaire, et il dégraisse également. Je m’en sers sur tout type de surface .

4. L’huile d’olive

J’utilise l’huile d’olive bien évidement dans mon alimentation en générale mais également pour fabriquer mes savon à froid ainsi que des masques cheveux.

5. Le vinaigre blanc

Je m’en sers pour détartrer ma bouilloire en y rajoutant de l’eau, je l’allume et hop votre bouilloire retrouve une seconde jeunesse et adieu les petits requins dans votre tasse. Il m’est utile également lors du grand nettoyage. Je fais tourner mon lave vaisselle à vide avec du vinaigre également pour détartrer et enlever les mauvaises odeurs.

Et vous quels sont vos indispensables ? Avez-vous d’autres utilisations avec ces produits ?

Bannière-Laura

5 produits multi-usages indispensables (par Marine)

Hello les cactus !

On vous propose aujourd’hui le premier article d’une série qui liste nos 5 produits multi-usages indispensables à la maison.

Je m’y colle donc pour cette première !

1.Le bicarbonate de soude

Ce n’est pas une grande nouvelle, le bicarbonate sert à plein de choses ! De mon côté, j’ai toujours un spray de bicarbonate mélangé à de l’eau. Je secoue le tout et ça me permet de nettoyer un peu toute la maison, du sol au lavabo en passant par la douche et les toilettes. Pour les toilettes, je verse directement du bicarbonate au fond pour nettoyer à la brosse !
Je m’en sers également pour nettoyer ma cup en mettant une cuillère de bicarbonate dans la casserole en train de bouillir (avec la cup dedans !).
A savoir : il ne faut pas mélanger le bicarbonate et le vinaigre, leurs effets s’annulent. En revanche, j’ai aussi un autre spray avec du vinaigre que j’applique après avoir nettoyé au bicarbonate. Donc je fais la quasi-totalité de mon ménage au bicarbonate puis vinaigre !

2.L’huile de jojoba

Elle me sert à me démaquiller (aux doigts, même le maquillage le plus tenace n’y résiste pas). Elle me sert également d’huile hydratante visage et corps et d’huile pour les cheveux quand ils sont très très secs (quelques gouttes sur les longueurs).

3.Le gel d’aloe vera

C’est mon deuxième produit indispensable de salle de bain, je m’en sers  pour m’hydrater le visage quotidiennement, matin et soir, après la douche. J’en applique aussi sur les cheveux mouillés après le shampoing. Moi qui ait les cheveux fins, secs et ondulés, c’est une révolution depuis que je fais ça, je n’ai plus de frisottis !

4.Huile essentielle de tea tree

En cas d’imperfections, elle assèche et cicatrise. Combinée au gel d’aloe vera qui cicatrise par dessus, c’est parfait. Ce produit n’est pas tellement multi-usage mais j’ai essayé TELLEMENT de produits pour la peau, des trucs de pharmacie chers et dont il faut acheter toute la gamme pour espérer avoir un semblant de résultat, et en fait, depuis que je me contente de passer mon visage sous l’eau et du combo jojoba + aloe vera et éventuellement tea tree, c’est juste parfait !! Et je me sers de moins en moins du tea tree puisque ma peau va de mieux en mieux.
Le tea tree me sers aussi de déodorant lorsque je n’en ai plus (un pshit de jojoba + 2 gouttes de tea tree que j’applique directement sur les aisselles). J’évite de le faire trop souvent car je ne crois pas qu’il soit bon d’appliquer directement une huile essentielle sur les aisselles.

5.Le savon de marseille

Ou en tout cas un pain de savon qui limite les emballages par rapport à un gel douche et avec lequel je prends ma douche et fais ma vaisselle. J’en prends des plus parfumés pour la douche et les plus neutres possibles niveau odeur pour la vaisselle. C’est super économique et ça fonctionne au top !
Je me sers aussi du savon de Marseille pour nettoyer directement des petites surfaces (plan de travail de la cuisine, lavabos… en complément du bicarbonate et/ou du vinaigre.

Voilà, vous avez dans cette liste tous les produits qui composent ma salle de bain (jojoba + aloe vera + tea tree + savon de Marseille) et tout ceux qui me servent à faire mon ménage (bicarbonate + savon de Marseille).

Et vous, utilisez-vous ces produits ? Quels sont vos produits chouchoux ?
bannière-marine

La customisation, on en parle ?

Bonjour les Cactus 

Depuis presque un an, nous parlons de tout ce qui touche de près ou de loin au zéro déchet mais il y a un petit quelque chose dont on a très peu parlé.

On vous a suggéré quelques idées pêchées sur internet pour recycler des petits articles de notre quotidien mais notre chez nous n’est pas rempli que de rouleaux de papier toilette ou de boites de conserve. C’est pourquoi aujourd’hui je vous partage un petit DIY sur une commode IKEA.

Parce que le zéro déchet passe aussi par le recyclage des meubles

Récemment j’ai déménagé, et nous ne voulions pas trop investir dans les meubles pour le moment mais plus dans les travaux. Malgré ça, l’envie de neuf, d’une nouvelle déco ne cessait de mûrir dans ma tête. Alors comme toute personne qui emménage, j’ai fais un plan pièce par pièce et j’ai listé les meubles que j’avais. Sur un coin de la feuille j’ai mis les couleurs dominantes que je voulais dans chaque pièce.

Après avoir positionné mes meubles, j’ai réfléchi aux différentes couleurs qu’ils avaient et comment je pouvais y remédier pour que ce soit plus harmonieux et plus dans le thème que je voulais leur donner.

J’ai fouiné sur internet, notamment sur le site Maison du monde, connu pour être toujours à la pointe de la tendance déco mais surtout connu pour ses meubles hors de prix. Bon bien évidemment j’ai craqué sur une commode qui avait exactement les couleurs que je souhaitais ! ( j’ai oublié de vous dire que c’est une commode pour la chambre de ma fille)

Voici la photo : maison du monde

 

Comment vous dire que vu le prix , c’était sûr que je n’allais pas l’acheter. Mais sur mon fameux petit plan, j’avais placé ma commode IKEA ( qui doit avoir 6 ans d’âge minimum)  dans la chambre de ma fille. Et là, une idée de génie … ou pas, m’est venue.

Pourquoi ne pas reproduire la même chose sur ma commode IKEA? Ni une, ni deux, je suis parti chez mon pote MERLIN et j’ai pris les peintures nécessaires ainsi que des feuilles de ponçage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et voilà le résultat !

IMG-0155

  • Coût de la customisation : 35€
  • Économie : 165€

N’hésitez pas à vous inspirer de nos chers fabricants et de Pinterest. Il faut parfois peu de choses pour avoir le sentiment d’avoir du neuf chez soi.

Bannière-Laura

3 avis sur… les shampoings industriels

Bonjour les Cactus à cheveux !

Cette semaine nous vous donnons notre avis sur les shampoings industriels, et vous qu’est-ce que vous utilisez ?


Laura :

Aïe Aïe Aïe ! Bah que dire à ce sujet, mis à part que je suis toujours au shampoing liquide accompagné de tout ces produits chimiques qui le composent. J’attends toujours que Sandrine veuille bien m’en faire un ! Non, trêve de plaisanteries, effectivement j’utilise toujours le shampoing liquide INDUSTRIEL. Mais je pense que je vais me renseigner sur un DIY shampoing liquide et/ou solide. A vrai dire le solide, j’ai peur de m’emmêler les cheveux du coup je suis réticente et puis quand bien même j’en viens à faire mon propre shampoing, j’aurai toujours mon démêlant industriel…..

Sandrine :

J’utilise depuis un an tout pile un shampoing solide que je réalise moi même avec des recettes trouvées sur Aromazone dans un premier temps, et d’autres que j’ai arrangées à ma sauce de mon coté. Avant j’utilisais des shampoings achetés en grande surface comme la plupart du monde je pense. J’en utilisais beaucoup ! Et oui, quand on a les cheveux longs c’est pas possible de se laver les cheveux avec « une noisette ». Alors la poubelle se remplissait beaucoup de bouteilles vides. Aujourd’hui ma poubelle ne se remplit plus, et mon esprit est plus tranquille… Pourquoi ? Parce que je sais avec quoi je me lave les cheveux, et je ne perds plus de temps en magasin à lire les étiquettes et maintenant à vider mes poubelles !

Marine :

Je n’arrive pas à passer ce cap ! J’ai beaucoup de mal à trouver les produits qu’il me faut pour mes cheveux et après quelques tests j’avais trouvé un shampoing industriel d’une marque bio et naturelle qui me convenait. Mais en venant en Guyane je ne l’ai plus trouvé et les marques bios sont extrêmement chères chez moi. La solution serait de le fabriquer moi-même mais n’ayant pas les ingrédients sous la main je repousse. J’aimerais déjà en trouver un solide, c’est ma prochaine étape en retournant en métropole !

 

bannière-3-avis-sur

 

Je découvre la BOX Belle au naturel !

Coucou les cactées,

Aujourd’hui je vous parle beauté.

Récemment j’ai testé la box Belle au naturel et j’aimerais vous faire part de mon avis sur les produits que j’ai reçus. Mais avant ça, j’aimerais vous expliquer un peu ma démarche et pourquoi je me suis dirigée vers cette box.

Je n’ai jamais testé de box de ma vie, oui oui, de ma toute petite vie, JAMAIS, JAMAIS !

Avec mon nouveau train-train quotidien et mon manque de temps affolant pour créer mes propres produits cosmétiques, je me suis dit « ne te donne pas d’excuses. Que tu n’aies pas le temps c’est une chose, mais que tu continues à contribuer au …. des animaux et d’appliquer des merdes sur ta peau, ç’en est une autre ». Du coup, j’ai fait comme toute personne normale et, 2.0, j’ai tapé sur internet « produits cosmétiques bio ».

Le choix est beaucoup trop large à mon goût. Je ne m’y connait pas, et ça fait franchement flipper. Les prix varient d’une marque à l’autre, on ne sait pas si c’est une bonne marque, etc, enfin bon. Beaucoup trop de tracas, prise de tête et de temps à effectuer ces recherches. Alors j’ai pensé aux box, donc de nouveau je vais sur internet et là je recherche des box cosmétiques bio.

Vient le moment du soulagement, de voir qu’il y avait beaucoup moins de choix. Du coup j’ai pu prendre le temps de lire le fonctionnement de chacune, le type de produit proposé etc…

Deux box ont retenu mon attention. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de la box Belle au Naturel.

Belle au naturel :

« LA PREMIERE BOX BEAUTÉ & BIEN-ÊTRE
100% BIO ET FULL SIZE

Entre plaisir et découverte, recevez chaque mois 4 à 6 produits BIO indispensables, au format vente, sélectionnés pour leur efficacité parmi les meilleures marques Françaises ! Un concept unique mixant Cosmétique, Bien-être, Maquillage, Detox et Gourmandise BIO ! »

 

J’ai reçu ma commande le 11 octobre précisément, j’étais comme une enfant qui attend noël. C’était la première fois et j’en étais toute émoustillée 🙂

Première impression, boite en carton recyclé avec le logo Belle au naturel, plutôt simple et épuré. Vient le moment d’ouvrir et de voir ce qui se cache dans cette boite…

Le thème était « les plaisirs d’automne », parfait pour se préparer à l’hiver.

Produits proposés :

  1. Crème mains
  2. Nuit hydratante éclat
  3. Contour des yeux
  4. Huile de Bourrache

1. Crème mains, de Sarmance

creme-mains-sarmance-bioCette crème était très attendue pour ma part car j’avais les mains déjà très abîmées, au point que ma peau craquelait et saignait… c’est dire comme le froid et les lavages de mains réguliers l’avait déjà bien attaquée. Bref, autant vous dire que dès que j’ai reçu la box c’est le premier produit que j’ai testé. Je m’en suis appliqué dès l’ouverture de la box. J’adore sa texture, c’est exactement le genre de texture que j’aime pour les crèmes mains. Elle se dépose sur votre peau et y laisse un voile doux, non collant. Je compare l’effet avec de la soie, on le sent mais il est léger et agréable au toucher. Au niveau de l’odeur, elle est agréable, je ne saurais vous décrire parfaitement ce que ça sent mais elle reste agréable.

Au niveau des compositions, pas de surprise, et d’ailleurs comment vous expliquer le bien que ça fait d’avoir un bon produit en sa possession. Premier ingrédient: de l’eau, suivi des feuilles de raisin et en troisième position du coco caprylate qui a pour objectif, d’adoucir la peau.

En ce qui concerne le résultat, j’ai vu une amélioration dès le lendemain. Ma peau ne tirait plus, aux oubliettes les petites plaies. Par contre mes mains étant déjà très abîmées, cela ne s’est finalement pas arrangé. Du coup je suis passée à une crème anti-crevasses en attendant et lorsque cela s’arrangera je pourrai réutiliser la crème au quotidien pour justement éviter d’en arriver là.

 

2. Nuit hydratante éclat, de Nominoë

 

masque-nuit-nominoeC’est un masque baume, pour le visage. Celui-ci s’utilise de deux façons différentes.

  • Vous pouvez l’appliquer d’une couche épaisse durant 10 à 15 minutes puis effectuer un massage sur votre visage, la crème se transforme en huile. Puis émulsionnez avec un peu d’eau jusqu’à sa complète absorption. A faire une fois par semaine.
  • Si votre peau est très sèche, appliquez le baume d’une fine couche et conservez-la toute la nuit.

Tester, c’est Adhérer ! Le baume est agréable, l’odeur est discrète et l’effet hydratant est au rendez-vous. Le petit plus, le baume est un peu perlé ça lui donne un côté très girly mais qui ne se voit pas lors de l’application. Pour ma part, j’ai commencé par le faire une nuit par semaine. Je n’ai pas la peau du visage sèche, mais j’ai préféré la préparer au froid.

Niveau compo ? Helianthus annuus seed oil (soit : Huile de graine d’une souche hybride de tournesol). Son action? Assouplit et adoucit la peau.

 

3. Contour des yeux à base d’huile d’argan, de Senteurs du Sud

contour-yeux-senteur-du-sudC’est un baume qui s’utilise pour le contour des yeux et aide à la prévention des rides, des poches et des cernes. Il s’applique matin et soir sur peau propre et sèche.

Composition : Rosa damascena water , protège et entretient la peau, puis de l’eau. En 3eme position, argania spinosa kernel oil qui est un émollient  qui assouplit et adoucit la peau mais également un hydratant qui permet de garder la teneur en eau de la peau et c’est celui-ci même qui fait l’effet anti-âge.

Avant je n’avais pas trop de routine matinale mis à part mon maquillage mais je n’appliquais aucune crème. Depuis, je l’applique tous les matins après le nettoyage de ma peau. En ce qui concerne le soir, j’avoue être un peu indisciplinée  à ce sujet et ne prenant pas le temps de me démaquiller et nettoyer, du coup, je ne peux pas l’appliquer.

Mais j’en suis très satisfaite, je ne peux pas vous dire s’il fait son travail car il est encore trop tôt et que je ne l’applique pas comme c’est recommandé mais je peux vous dire qu’il ne laisse pas une peau grasse, qu’il sèche rapidement et que l’on peut facilement se maquiller juste après. Il ne modifie pas la texture du fond de teint ou autre. Autant dire qu’il s’imprègne très bien à votre peau.

 

4. Huile de Bourrache

 

bourrache-50capsules.jpg.pngSous forme de gélule, l’huile de bourrache est connue pour ses oméga 6 et vitamine E. Et parce que l’on ne prends jamais assez soin de sa peau, cette cure d’un mois, vous permets d’entretenir votre peau pour qu’elle garde son élasticité et combatte le stress oxydatif qui est lié au vieillissement de la peau. Cette huile, joue également sur vos ongles et les rend moins cassant. c’est surtout sur ce point que j’ai pu observer son efficacité.

Sa composition : Huile de bourrache (oméga 6) puis de l’alpha-tocophérol (vitamine E)

 


A savoir :  les 4 produits sont tous à plus de 95% d’origine naturelle et entre 40 et 55% issus de l’agriculture biologique.


Pour vous permettre de découvrir les box de Belle au naturel ou d’en offrir une pour noël, nous vous proposons un code promo de – 5€ sur votre commande.

CODE PROMO 5 euros : cactus


 

Bannière-Laura

Je vous livre ma recette du liniment pour bébé :)

Hi la famille Cactus!

Après avoir fait un point sur le zéro déchet avec bébé, aujourd’hui je vous donne une des recettes de liniments et qui plus est, celle que moi j’utilise pour bébé.


Ingrédient Liniment maison
Ingrédient Liniment maison

Ingrédients :

  • 250ml d’huile d’olive
  • 250ml d’eau de chaux

Ustensiles :

  • Mixeur
  • Saladier ou doseur
  • Spatule
  • Flacon vide

Préparation:

  1. Préparer 250ml d’huile d’olive
  2. Ajouter au fur et mesure 250ml d’eau de chaux en fouettant
  3. Fouetter jusqu’à ce que le tout soit homogène
  4. Transvaser dans un contenant à pompe

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

20171025_125530

Voilà encore un DIY rapide et simple à faire lorsque l’on manque de temps mais qui nous serre vachement!

By Laura

 

Bannière-Laura

3 avis sur… le maquillage !

Hello les Cactus.

 

Aujourd’hui nous vous donnons notre avis sur le maquillage. En 2017 est ce que le maquillage est enfin GREEN ? Qu’est ce qu’il nous apporte ?…

Laura :

Sujet tendancieux ! Une femme = prendre soin d’elle = se maquiller/s’apprêter. Je me maquille comme la majorité des femmes mais pourquoi ? Simplement parce que JE N’AI PAS UNE PEAU QUI ME PERMET DE RESTER AU NATUREL. Si c’était le cas, la question ne se poserait pas, je ne mettrais pas de maquillage et par conséquent pas de problèmes de produits chimiques mis sur mon visage. C’est donc un cercle vicieux, je pense que de mettre par exemple du fond de teint N’EST PAS BON POUR LA PEAU. Car elle ne respire pas et les produits qu’il contient n’en parlons pas ! J’aime m’essayer au DIY divers mais j’avoue que sur le maquillage je ne me sens pas encore prête et je pense que cela prends beaucoup plus de temps qu’une simple crème et que c’est d’une durée de vie minime. Alors, pour l’instant je n’ai pas entamé cette démarche mais par la suite j’aimerais m’essayer au maquillage produit par des marques dans un premier temps cruelty free et si cela existe, le plus bio et naturel possible.

A méditer…

Sandrine :

Je me maquille régulièrement, c’est une habitude que j’ai prise depuis l’âge de 18 ans, pourquoi ? Parce que JE ME TROUVE PLUS JOLIE avec un jolie trait d’eye-liners. Ou encore avec un peu de fard à paupière ou du mascara. Je le fais pour MOI.
Par contre, OUT LE MAQUILLAGE le dimanche et pendant les vacances ! Mes yeux sont aussi en week-end ou en vacances !
J’utilise seulement : crayon, fard à paupière, eye-liners et mascara. Une fois de temps en temps du crayon à lèvres et c’est tout.
J’ai essayé du maquillage d’une marque naturelle et bio et pas convaincue par la tenue. Bio et naturel OK, mais si c’est pour avoir une tête de fin de soirée dès 10h du matin non merci. Alors j’ai testé mes cosmétiques sur « LA VERITÉ SUR LES COSMETIQUES » et le résultat n’était pas si mauvais que ça. Alors je continue à utiliser le mien en attendant d’en trouver un de meilleur qualité.

Marine :

Ado j’avais super envie de me maquiller, je tannais mes parents puis j’ai fini par pouvoir me maquiller les yeux au lycée, je mettais aussi du rouge à lèvre parfois, j’adorais déjà ! Puis j’ai toujours eu une peau un peu imparfaite donc à la fac j’ai sauté le pas du fond de teint (ce que je trouvais improbable avant). Et là, ÇA A ÉTÉ L’ESCALADE. Ajoutons à ça que je suivais certaines youtubeuses, comme Coline, que j’aime toujours beaucoup mais alors qu’elle te présente un maquillage de soirée, qui est censé être exceptionnel, tu te retrouves le matin à t’appliquer 36 couches de base de teint/ fond de teint/ correcteur/ enlumineur/ poudre soleil… Autant dire qu’en surface ma peau paraissait mieux mais en dessous… au secours ! Sauf que le cercle vicieux était en marche et qu’il était devenu impossible pour moi de mettre le nez dehors sans rien. J’ai quand même fini par trouver ça ridicule et alléger drastiquement mon maquillage pour fond de teint + blush + mascara au quotidien. Parfois un maquillage des yeux plus approfondi ou du rouge à lèvre parce que ça me faisait plaisir (donc pour moi), le reste était obligatoire (pour le regard des autres).
Puis il y a eu l’arrivée en Guyane : je ne vous fait pas un dessin, par 35 degrés et sous 90% d’humidité ambiante, LE FOND DE TEINT, ON OUBLIE ! Et là, déclic dans ma tête, j’ai des hormones qui me pourrissent la peau une semaine dans le mois, c’est comme ça ma petite dame ! donc autant l’assumer. Et ce qui change la vie ici aussi c’est que personne n’arrive à se maquiller sous ce climat, donc on est toutes logées à la même enseigne, et là, tu t’aperçois tout simplement que tu n’es pas la seule ! Miracle !
Du coup je ne me maquille plus du tout la peau, mais parfois, quand j’en ai envie, je mets de l’eye liner ou du rouge à lèvre. Quand je vais pour prendre mon mascara je me demande si je le fais pour moi ou pour les autres. Si je me dis que j’ai un peu la flemme ou que je n’ai pas le temps, je ne le fais pas. Si j’ai vraiment envie de me maquiller, je sais que c’est pour moi. Parfois JE ME METS DE L’EYE LINER ALORS QUE JE PASSE LA JOURNÉE CHEZ MOI, c’est purement esthétique, j’aime bien l’appliquer et me voir avec cette tête.
Je pense que j’ai fait une overdose de fond de teint, je ne supporte plus. Les vidéos de youtubeuses avec leurs 36 couches de produits (c’est moi ou c’est de pire en pire ?) me dégoutent complètement. Parfois si j’ai un bouton disgracieux je mets une touche de correcteur et c’est tout. Et je peux vous dire que j’ai l’impression de revenir de très très loin !

Pour tester ses cosmétiques : https://laveritesurlescosmetiques.com/recherche-inci.php

Une vidéo intéressante sur notre rapport au maquillage :

Et vous, sur une échelle d’Alicia Keys à Marilyn Manson, vous vous situez où ?

*PS : J’ai voulu trouver un lien pour expliquer à ceux qui ne comprendraient pas la référence à Alicia Keys (elle avait annoncé arrêter de se maquiller lors de ses apparitions publiques pour ne plus se plier aux diktats des tapis rouges). Je n’ai pas trouvé un seul article qui ne soit pas critique envers elle, soit parce qu’elle n’a pas vraiment arrêté de se maquiller, soit parce que c’est « abusé de ne plus se maquiller« , bref, la pression sur les femmes a encore de beaux jours devant elle (y compris une pression des femmes sur les femmes à travers les magazines féminins). Maquillez vous, ne vous maquillez pas mais faites-le pour vous !

 

 

bannière-3-avis-sur

Astuces zéro-déchets avec bébé

Le zéro déchet avec bébé Liniment maison Lingettes lavable

Novice dans le rôle de maman, je m’essaie au zéro-déchets avec bébé.

Pendant ma grossesse, j’avais plein d’idées et tout me semblait faisable. Mais lorsque l’on passe de la théorie à la pratique, la réalité nous rattrape.

Voici les idées que j’avais avant ma grossesse et comment j’ai pu l’adapter à mon quotidien :

Lingettes lavable vs coton jetable
Cotons jetables Vs Lingettes lavables
  1.  Cotons jetables VS lingettes lavables

J’ai commencé par lui nettoyer les fesses avec des cotons jetables. Comme je me l’imaginais, en l’espace d’un mois, j’ai rattrapé la quantité de déchets que je n’avais pas produit (démarche zéro-déchets) en 6 mois. Sandrine nous a offert pour la naissance de bébé des lingettes lavables. Elles sont de taille suffisamment grande et comme le montre la photo, elles sont même olus grandes sue mais maxi coton carré jetable acheté en grandes surface. Aujourd’hui, bébé a 3 mois et je commence à peine m’en servir piur lui debarbouiller le visage à l’aide d’une eau nettoyante. Mais il va me falloir en refaire un nombre suffisant, soit 30 à 50, pour ne jamais être à court de lingettes et pouvoir commencer à lui essuyer le popotin avec .  Bien sûr pour lui essayer le popotin je vais prendre une matière plus douce et soyeuse afin d’éviter les irritations. Je vous invite à aller voir l’article de Sandrine pour la création de lingettes lavable : DIY : Lingettes démaquillantes lavables & réutilisables

2.  Liniment commerce VS Liniment maison

Pendant ma grossesse, j’envisageais de faire mon propre liniment mais la période faisait que je ne pouvait pas. Du coup je suis partie en pharmacie prendre mon liniment. A présent je n’ai rien à redire, bébé n’a pas présenté d’irritations. Coup de bol ou véritable qualité ? Je ne le saurai jamais mais maintenant que le temps me le permets, je vais pouvoir créer mon propre liniment et je pense qu’il remplira aussi bien ses  fonctions et peut être mieux. Ce que je reproche au liniment que j’avais acheté, c’est ça couleur. En effet, il était blanc et ça m’a fait dire qu’il ne devait pas être si naturel que ça. Ayant pris un lot de 3 (promos oblige) j’ai gardé les 3 flacons et j’y mets mon liniment maison.

3.  Couche jetable VS Couche lavable

Alors là c’est le cas pratique le plus dur à mettre en place à mon sens. En effet, comme je vous l’explique, pleine d’ambition pendant la grossesse, j’ai beaucoup réfléchi à la question. J’ai recensé divers avis de mon entourage et également d’internet. Avis mitigé, manque de patience ou manque de temps ?

Dans les débuts, on change les couches d’un bébé presque une dizaine de fois par jour si ce n’est plus pour certains. Une couche lavable coûte un certain prix. Pour une question d’organisation, il faudrait en acheter une dizaine pour avoir le temps de faire tout le processus de lavage (tremper, nettoyer, passer en machine et sécher) entre 2 biberons, 2 consolations, sans parler de votre quotidien habituel et de la maison à vous occuper.

Autant dire que ça fait beaucoup de changement d’un coup, cela demande beaucoup de temps alors je pense que le manque de patience et le manque de temps se sont alliés pour que je ne me mette pas à la couche lavable. Ou peut-être quand bébé sera plus grand.

4.  Pot préparé VS pot maison

Je n’y suis pas encore mais j’ai déjà le nécessaire pour m’y mettre. Les copines m’ont passé leurs pots préparés vides pour que je puisse y faire mes petits pots maison. J’ai également le babycook pour me faciliter la cuisson des plats et desserts. Une fois tout préparé, hop, au congélateur et au frigo. Je me réserve les pots préparés pour les jours où je sors, c’est plus pratique.


Voilà les 4 points que je voulais aborder avec vous. Prochainement je vous prépare un DIY sur le liniment.

A très vite mes Moms Cactus

 


 

Bannière-Laura