Je vous livre ma recette du liniment pour bébé :)

Hi la famille Cactus!

Après avoir fait un point sur le zéro déchet avec bébé, aujourd’hui je vous donne une des recettes de liniments et qui plus est, celle que moi j’utilise pour bébé.


Ingrédient Liniment maison
Ingrédient Liniment maison

Ingrédients :

  • 250ml d’huile d’olive
  • 250ml d’eau de chaux

Ustensiles :

  • Mixeur
  • Saladier ou doseur
  • Spatule
  • Flacon vide

Préparation:

  1. Préparer 250ml d’huile d’olive
  2. Ajouter au fur et mesure 250ml d’eau de chaux en fouettant
  3. Fouetter jusqu’à ce que le tout soit homogène
  4. Transvaser dans un contenant à pompe

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

20171025_125530

Voilà encore un DIY rapide et simple à faire lorsque l’on manque de temps mais qui nous serre vachement!

By Laura

 

Bannière-Laura

Publicités

Idées cadeaux de naissance zéro-déchets & faits-mains

Bonjour Les Cactus ! 

Il n’y a pas si longtemps Laura a eu une petite fille (une très jolie princesse même !).

J’ai tenu à lui réaliser moi-même un petit cadeau de naissance zéro-déchets et fait-main. Pour moi « plaisir d’offrir » rime avec réaliser le cadeau soi-même, prendre du temps pour le faire, y mettre son coeur.

Et je vous dévoile aujourd’hui ce petit paquet 🙂 J’espère que ces petites idées vous inspireront pour vos prochains cadeaux.


UNE PETITE POCHETTE CADEAU 

J’ai crée une petite pochette qui m’a permis d’emballer les cadeaux de manière écologique et zéro-déchets, qu’elle pourra réutiliser par la suite !

Pour cela j’ai utilisé un tissu acheté chez Mondial tissu.

Mais qu’est-ce que j’ai bien pu cacher dedans? 

sac, pochette, cadeau
Mais qu’est-ce que j’ai bien pu cacher dedans ?

 

UNE PETITE ROBE SO CUTE !!

Pour commencer j’ai réalisé une robe en coton du même tissu que le sac.
Avec un petit ruban pour la resserrer au niveau de la taille, la robe compte deux pressions au dos pour faciliter les parents afin de la mettre et de la retirer plus simplement.

Je l’ai faite en taille 6 mois, ainsi une fois que la petite ne pourra plus la mettre elle pourra toujours servir à une poupée ou un nounours de petite taille sans problème.

 

Robe 6 mois fille coton


 

UN PETIT BAVOIR TOUT DOUX ! 

J’ai ensuite fait toujours avec le même tissu un bavoir tout mignon avec une face en coton et l’autre en tissu éponge , afin de pouvoir essuyer le visage de Baby.

Et pour finir la propreté du bavoir j’ai utilisé un biais corail pour rajouter une petite touche de couleur. 

Bavoir coton et Eponge

Robe 6 mois fille coton


 

DES LINGETTES REUTILISABLES & LAVABLES

Je lui ai réalisé un petit paquet de 5 lingettes lavables facilement pour débarbouiller Baby. Elles font environ 12 cm sur 10 cm.
Avec la méthode que je vous avais déjà présentée au travers de ce DIY .

Lingettes réutilisable et lavable


 

ET ENFIN ON N’OUBLIE PAS LES PARENTS ! 

Pour ce faire, j’ai été faire un petit tour chez HEMA.

Avec Laura on adore se retrouver autour d’un petit thé et papoter des heures ! Et durant sa grossesse, elle a été privée de thé 😦
Du coup j’ai pensé à elle avec ce thé BIO & Fairtrade.

Et enfin un bocal de chocolat pour la douceur, parce que le chocolat c’est la vie ! 

Chocolat et Thé HEMA


 

C’est un cadeau que j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser.
Parce que j’aime cette petite famille et déjà beaucoup cette petite Princesse !
J’espère que ça leur a plu 🙂

cadeau fait mains

Et vous ? Vous aimez créer, réaliser vous-même vos cadeaux ? 

 

 


 

bannière-sandrine

 

Un composteur, oui mais lequel ?

Comment parler zéro déchets sans parler composteur?

Le composteur est un véritable enjeu écologique et zéro déchets, notamment avec les déchets végétaux. Il est accessible à tout le monde : que l’on soit dans une caravane, en appartement ou en maison, le composteur y trouve sa place. Il permet d’une certaine manière de recycler. En effet, c’est un très bon fertilisant, vous pouvez vous en servir autant pour votre potager que pour vos fleurs.

Il en existe de toutes tailles, de matières différentes et de plusieurs façons de s’en servir. Je vous propose de faire le point et, pourquoi pas, de trouver celui qui vous convient.


Que mettre dans votre composteur ?

  • Épluchures de fruits et légumes (sauf orange, pamplemousse et citron)
  • Coquilles d’œufs concassées pour une meilleure décomposition (sauf arrêtes de poisson, viande, les os, huitres, moule et produits laitiers)
  • Sachets de thé et marc de café
  • Certains filtres en papier et sacs (exemple : les sacs au rayon fruits et légumes des supermarchés, sont pour la plupart biodégradables)
  • Pain et déchets avec de la pâte
  • Tonte de jardin, feuilles, mauvaises herbes, fleurs fanées (sauf plantes malades)
  • Déchets domestiques où il y a un logo biodégradable

P1020286.JPG

 


Type de composteur

  • Composteur en bois : idéal pour une famille, à mettre au fond du jardin.  Celui-ci est simple d’utilisation, il vous suffit de mettre vos déchets alimentaires. Épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, tonte de jardin, brindilles etc.  Au fil du temps, l’ensemble de vos déchets biodégradables se transforment en compost, soit en engrais naturel. Mais prenez garde, il faut s’armer de patience, nous ne pouvons pas nous en servir maintenant. Cela peut mettre une bonne année. L’avantage c’est qu’il se fond dans la nature du fait qu’il soit en bois, il passerait presque inaperçu dans votre jardin.
    • Fourchette de prix : 50 à 300€
    • Fourchette de taille :  400 à 600L
    • Idéal pour : le jardin
  • Composteur en plastique : ils sont souvent faits de plusieurs étages et munis de tiroirs pour récupérer l’engrais. L’avantage des étages c’est que vous avez toujours un étage de prêt en attendant le prochain. Mais aussi, il peut être utilisé plus rapidement, soit 4 à 6 mois après le début.
    • Fourchette de prix : 20 à 300€
    • Fourchette de taille : 400 à 600L (équivalent à 500m3)
    • Idéal pour : le jardin et le balcon
  • Composteur acier rotatif : Souvent utilisé par les professionnels, celui-ci demande à avoir une énorme quantité de déchets divers en une seule fois. L’inconvénient, vous l’avez bien compris, il ne se remplit pas au fur et à mesure mais d’une traite et celui-ci doit être utilisé également en une seule fois.
    • Fourchette de prix : 140 à 600€
    • Fourchette de taille : 200 à 700L
    • Idéal pour : l’extérieur

Type de compostage

  • Compost rotatif : Le composteur rotatif aide à accélérer le temps de compostage. En moyenne, il va 2 fois plus vite qu’un composteur normal de type bois grâce à son mouvement de rotation qui créé une oxygénation du compost.
  • Bac à compost : Pour celui-ci, rien de plus simple, vous mettez l’ensemble des matières et déchets biodégradables. Votre engrais se créé car il est à même le sol. L’humidité et la chaleur jouent un rôle majeur, mais attention, celui-ci doit être aéré de temps à autres afin qu’il ne soit pas trop humide.
  • Lombricomposteur : Cela consiste à mettre des vers dans votre composteur, plus précisément des vers-tigres et non des lombrics comme en indique le nom. Les vers ont pour mission de manger vos déchets et de créer, du coup votre engrais. Pratique dans une cuisine. Oui, je sais ce que vous allez vous dire, mais non, il n’y a pas d’odeurs désagréables. Mais attention ne mettez pas votre lombricomposteur au soleil, les vers risqueraient de ne plus s’y sentir bien. D’ailleurs vous trouverez les vers en vente sur internet ou tout simplement dans votre magasin de jardinerie habituel.


Ceci n’est qu’un petit récapitulatif des informations que j’ai piochées un peu partout pour faire mon propre choix. Si vous en savez un peu plus, n’hésitez pas à me donner votre avis.

A vos composts !

 

Bannière-Laura

REPLAY: DIY : Le déodorant crème

Hello les cactus,

Aujourd’hui on va parler AISSELLES !!
Ah ah ah, quel sujet glamour n’est ce pas ?  Mais pourtant si essentiel ! C’est pourquoi j’ai décidé de partager mon expérience avec vous.


Au départ, j’utilisais les déodorants à spray mais ma peau a commencée à faire des réactions. J’avais la sensation de vraiment mettre tout un tas de produits chimiques, de le mettre peut être trop près de ma peau car j’avais besoin de sentir que le déodorant s’était posé sur ma peau.

Du coup je suis passée au dédorant à bille, toujours acheté en grande surface. Ça a duré un certains temps, je n’avais plus de brûlures mais un autre problème est survenu… J’avais le sentiment que le déodorant ne faisait pas son travail, je sentais sous les bras… BEURK ! J’ai donc rejeté la faute sur la marque du déodorant (une sous-marque) et je me suis mise au Narta en bille. Bon, niveau senteur ça se passait mieux, mais à mi-flacon j’ai commencé à avoir des démangeaisons le soir. Je me grattais, et le lendemain dès que j’appliquais mon déo, je parcourais le 100m les bras levés pour pour atténuer la douleur et les picotements.

Après ces 2 alternatives, j’ai commencé à chercher des recettes de déodorants faits maison, rapides, simples et adaptées à ma grossesse. J’en ai donc trouvé une que j’ai revisitée. Je vous retrouve juste après la recette pour vous donner mon avis après 3 semaines de test.


  • 30g de bicarbonate de soude
    (neutralise les odeurs)
  • 20g de fécule
    (vertus absorbantes)
  • 30g d’huile de coco
    (antibactérienne et donne une petite consistance au déodorant)
  • 3 gouttes de Vitamine E
    (conservateur)
  • 10 gouttes d’extrait de pêche ou
    10 gouttes d’huile essentielle de lavande ou tea tree
  • Cire d’abeille si besoin
    (solidifie)
  • Petite boite et moule cupcake/muffin

P1020076.JPG

  1. Faites fondre l’huile de coco
  2. Ajoutez le bicarbonate de soude,
    mélangez bien pour éviter au maximum les grumeaux
  3. Ajoutez la fécule et mélangez à nouveau pour éviter les grumeaux
  4. Puis ajoutez l’huile essentielle ou l’extrait de votre choix
  5. Une fois le tout mélangé, vous pouvez le mettre dans un moule.
    Moi j’ai choisi un moule a cupcake et l’ai mis au frigo 4 heures.
  6. Une fois le déodorant solidifié, le mieux est de le mettre dans une boite
    pour éviter de tout salir. Attention, si vous n’avez pas mis de cire d’abeille,
    votre déodorant va ramollir et ressembler à un baume.

 

Étant enceinte, je n’ai pas mis d’huile essentielle car ce n’est pas recommandé. Mais à savoir que l’huile essentielle de lavande ou de Tea tree neutralise les odeurs. Par conséquent pour ma part j’ai un peu augmenté l’huile de coco et le bicarbonate, car celui-ci est aussi un agent qui neutralise les odeurs.


Mon ressenti : Après 3 semaines de test, je suis satisfaite de ce déodorant. Au bout de 2 jours je n’avais plus d’irritations sous les bras, ma peau n’était plus rouge, plus de picotements,  plus de démangeaisons et plus d’odeurs. Je ne sens pas trop l’extrait de pêche, je pense en rajouter la prochaine fois. En ce qui concerne la texture, le déodorant est très crémeux, je l’ai déjà mis une nuit au frigo pour le re solidifier un peu. Pour l’instant ça va mieux, mais sachez que vous pouvez rajouter de la cire d’abeille (pendant la preparation) pour solidifier un peu votre déodorant. Chose que je n’ai pas faite.

By Laura

Bannière-Laura

REPLAY: DIY – Le tawashi (éponge lavable)

Hey les cactus !

Si vous faites la vaisselle à la main, comme moi, vous aurez remarqué que la durée de vie d’une éponge n’est pas bien longue et qu’il suffit d’un simple plat à gratin pour l’achever plus vite que prévu…

J’en ai eu marre de racheter des éponges sans cesse. Sur une semaine, on utilisait 1 éponge pour la vaisselle, 1 pour le ménage de la cuisine et 1 pour le ménage de la salle de bain. Ça fait 3. Par semaine. J’ai bien essayé de garder une éponge d’une semaine sur l’autre mais cette perspective de réutiliser une éponge qui a macéré dans ses microbes pendant une semaine…non merci.

Donc pour en revenir à ma vaisselle, j’ai changé 2 choses :

Remplacé l’éponge par UNE BROSSE A VAISSELLE, top.
Remplacé le produit vaisselle par DU SAVON DE MARSEILLE, re-top !

La brosse est carrément plus efficace pour décrasser certains plats et le savon de marseille fonctionne tout aussi bien, est naturel et plus économique.

Mais ce n’était pas tout pour remplacer les éponges car la brosse « n’absorbe » pas l’eau quand on en a mis un peu partout… Et là, j’ai entendu parler des tawashis :  une éponge que l’on confectionne soi-même avec des vieux vêtements, qui est lavable, et réutilisable et qu’on peut – moyennant beaucoup un peu de patience – confectionner soi-même.


Il vous faudra un vieux pantalon ou un vieux t-shirt ou des vieilles chaussettes. Des ciseaux, des pinces à linge et une boîte.

Étape 1 : J’ai pris un vieux jean, le tissu est un peu élasthanne donc c’est parfait. Coupez 8 bandes dans les jambes (essayez d’avoir des bandes de la même taille).

Étape 2 : Sur la boîte (qui doit être de la largeur des bandes), disposez 4 pinces de chaque côté.
Vous pouvez aussi faire 10 bandes et mettre 5 pinces de chaque côté, ou 12 bandes et 6 pinces… bref, tout dépend de la taille de votre boîte et de vos bandes.

Étape 3 : On commence par mettre les premières bandes, les unes à côté des autres, en passant autour des pinces qui se font face.

 

Étape 4 : (ça se complique) Il va falloir « tisser », bon, ça va c’est pas un grand tissage mais ça demande quand même un peu de dextérité. On va donc placer les 4 autres bandes perpendiculairement aux premières en passant au dessus de la 1ère bande, en dessous de la 2ème, au dessus de la 3ème puis en dessous de la 4ème. Puis la deuxième bande ce sera l’inverse, d’abord dessous, puis dessus, puis dessous et dessus. Et ainsi de suite.

 

Étape 5 : (ça se complique encore plus!!) Alors. C’est là que j’ai raté 4 fois avant de comprendre.
Une fois que c’est tissé, vous avez toutes les extrémités qui forment des boucles. Prenez-en 2. Passez celle de gauche à l’intérieur de celle de droite. Puis prenez-en une nouvelle à gauche que vous passez dans la précédente, et ainsi de suite. Faites tout le tour jusqu’aux deux dernières. Enlevez au fur et à mesure les pinces quand vous passez une boucle dans une autre.

 

Étape 6 : Nouez les 2 dernières, et voilà !

Bon, je vous l’accorde, il faut un peu de patience. J’ai failli abandonner après 3 échecs mais finalement la 4ème tentative fut la bonne ! Une fois que vous avez compris le truc, c’est assez rapide à réaliser.

Sinon, vous pouvez aussi les acheter toutes faites, on ne vous en voudra pas et vous ferez le bonheur de petits créateurs ! 😉

bannière-marine

 

 

Astuces : des fraises de saison en prévision pour l’hiver !

Bonjour les cactus ! 

C’est la saison des fraises !!! Enfin, elles sont de retour !

Avec ma maman on a eu envie d’aller en cueillir nous-mêmes à la cueillette de Cergy.

fraise 14 (1 sur 1)

Alors, déjà, un conseil :
NE PAS ALLER À UNE CUEILLETTE AVEC UN TEE-SHIRT JAUNE ! 
Tout simplement parce que les moucherons vous aimeront autant que vous aimerez les fraises !!!


Que faire des 2 kg de fraises achetés ? Voici deux astuces à reproduire avec n’importe quels fruits.

 

fraise 15 (1 sur 1)

Une fois rentrée à la maison, j’ai lavé mes fraises puis d’un côté j’ai mis les belles fraises, et d’un autre celles qui ont prit un petit coup de chaud en chemin.

fraise 1 (1 sur 1)


 

 // UN GLAÇON DE FRAISE ! //

Avec les fraises les moins belles j’ai fait des glaçons de fraises, pour cela rien de plus simple, on les mets dans le blender. Et hop on mixe !

fraise 2 (1 sur 1)

fraise 3 (1 sur 1)

On a ensuite besoin d’un bac à glaçon propre pour y mettre notre coulis de fraise.
On place nos bacs à glaçons dans le congélateur. En évitant d’en mettre partout, je dis ça je dis rien…

fraise 6 (1 sur 1)

fraise 7 (1 sur 1)

 


// DES FRAISES POUR LES FUTURS GÂTEAUX ! //

Pour cela, il suffit de couper les fraises en deux (enlever les feuilles) et les placer dans un sac congélation puis direction le congélateur !

fraise 9 (1 sur 1)

fraise 10 (1 sur 1)


 

Avec les chaleurs actuelles, un petit glaçon de fraises dans une eau pétillante ne sont pas de refus !
Ou alors on peut toujours les mettre dans un cocktail maison, ou une bière fraîche pour l’aromatiser.
Je m’en sers aussi pour les mettre dans mes smoothies.

Bon, je vais essayer d’en avoir encore pour cet hiver si je n’ai pas tout utilisé avant !

Et le reste qu’est ce qu’on en fait?  Et bien on se régale avec 🙂 

 

fraise 12 (1 sur 1)

 

bannière-sandrine

Recueillir des poules pondeuses d’un élevage

Hello les Cactus ! 

Ces derniers temps j’ai voulu me refaire « Chicken Run », ne cherchez pas pourquoi, ça arrive d’avoir des envies comme ça !
Et du coup ça m’a donné envie de vous parler de poules ! Mais pas n’importe lesquelles… 

LES POULES PONDEUSES D’ÉLEVAGES.

poule 2 (1 sur 1).jpg

Depuis peu, MONOPRIX ou encore AUCHAN, ont arrêté les œufs venant de poules élevées en cage. YEAH ! Une très bonne nouvelle si on fait nos courses au supermarché.
Sinon, il y a l’option du petit producteur du coin si vous en avez un pas très loin. Et là, au moins, vous pouvez échanger avec lui. Le ticket de caisse, lui, n’a pas grand chose à dire sur les conditions d’élevage des œufs que vous venez d’acheter.

Qui a envie de manger des œufs de poules vivant les unes sur les autres & qui ne connaissent pas ce que c’est que de pouvoir courir ou encore se dorloter au soleil ?

Pour rappel, voici les différentes catégories d’œufs :

qualite-Oeufs-vie-des-poules.gif

ET SINON TROISIEME OPTION : AVOIR DES POULES A LA MAISON !

Vous y avez déjà pensé ? Mais avez vous pensé à accueillir des poules venues d’élevages ? C’est une alternative aux poules vendues en magasin classique.

La différence ? Vous ferez une heureuse ! Et vous éviterez l’abattoir à cette poule !
Et oui tout les 18 mois quelque soit l’élevage toutes les poules sont remplacées, plus assez rentable ?

poule (1 sur 1).jpg

Vous pouvez vous renseigner directement auprès des petits éleveurs ou alors si vous avez un gros élevage autour de chez vous.

 

Capture d’écran 2017-05-17 à 22.00.14.png
https://www.l214.com/recueillir-poules-pondeuses

 Mais avant d’en accueillir une chez vous, n’oubliez pas de vous renseigner au sujet de leurs besoins. C’est un petit être vivant qui a besoin d’attention et d’un poulailler. Et bien sûr, chez les cactus, on est ZERO DECHET, alors je vous ai trouvé des idées pour en faire un vous même !

 

 

 

 

 

 

Alors, ça vous a donné envie d’en accueillir une dans votre jardin ?

Parce que moi oui !!! 

Lorsque nous aurons notre maison, nous accueillerons des poules d’élevages.

IMG_4081
Un coq qui fait le beau gosse !

Bon, parce que je vous en ai parlé plus haut je vous mets la bande annonce de Chicken Run, hihihi c’est cadeau ! 

 

 

 

bannière-sandrine

Sur le pouce : Omelette épinard & pignon de pin

Hey les Cactus!

J’aime les épinards, j’aime les omelettes, j’aime les pignons de pin, alors le tout mélangé c’est parfait !

Voilà la recette toute simple pour les soirs où l’inspiration n’est pas trop là !


Les ingrédients: 

  • 3 œufs
  • des épinards en branche
  • des pignons de pin
  • 1 ail
  • sel, poivre & muscade

 


Alors, pour commencer rien de plus simple, éplucher l’ail et le couper en tout petits morceaux.

On casse les œufs, et hop, le tout dans le saladier ! Avec les pignons de pin, les épinards, le sel, poivre et pour ma part je rajoute un peu de muscade en poudre.

2017-10-26-19-46-22

On mélange tout !

2017-10-26-19-55-05

Puis dans la poêle, 10 minutes de chaque coté à feu moyen.
Bon courage pour la retourner !

2017-10-26-19-58-28

2017-10-26-20-10-11

Et voilà, c’est terminé !

En moins de 20 minutes vous avez un petit plat simple et rapide.

Bon appétit ! Moi je vais déguster mon omelette.

À très vite les Cactus.

 

 

bannière-sandrine

Quand on bulle sur le web #5

 

Cette semaine, on a bullé, encore et encore, et on vous a dégoté une vidéo « fringues de récup » et deux tutos récup également !

MARINE

a complètement A-DO-RÉ la marque présentée par Madmoizelle : Les récupérables. Pour celles qui veulent s’habiller avec les rideaux de leur grand-mère, c’est désormais possible et c’est joli !!

 

SANDRINE

a trouvé pour vous cette idée au top ! Qui n’a pas de bocaux chez soi à ne plus quoi savoir qu’en faire ? Maintenant vous savez :

 

Laura

a bien aimé cette déco en mode recyclage, originale et  vintage, trouvée sur Pinterest.

capture4

 

Bon dimanche les cactus !