REPLAY: DIY : Le déodorant crème

Hello les cactus,

Aujourd’hui on va parler AISSELLES !!
Ah ah ah, quel sujet glamour n’est ce pas ?  Mais pourtant si essentiel ! C’est pourquoi j’ai décidé de partager mon expérience avec vous.


Au départ, j’utilisais les déodorants à spray mais ma peau a commencée à faire des réactions. J’avais la sensation de vraiment mettre tout un tas de produits chimiques, de le mettre peut être trop près de ma peau car j’avais besoin de sentir que le déodorant s’était posé sur ma peau.

Du coup je suis passée au dédorant à bille, toujours acheté en grande surface. Ça a duré un certains temps, je n’avais plus de brûlures mais un autre problème est survenu… J’avais le sentiment que le déodorant ne faisait pas son travail, je sentais sous les bras… BEURK ! J’ai donc rejeté la faute sur la marque du déodorant (une sous-marque) et je me suis mise au Narta en bille. Bon, niveau senteur ça se passait mieux, mais à mi-flacon j’ai commencé à avoir des démangeaisons le soir. Je me grattais, et le lendemain dès que j’appliquais mon déo, je parcourais le 100m les bras levés pour pour atténuer la douleur et les picotements.

Après ces 2 alternatives, j’ai commencé à chercher des recettes de déodorants faits maison, rapides, simples et adaptées à ma grossesse. J’en ai donc trouvé une que j’ai revisitée. Je vous retrouve juste après la recette pour vous donner mon avis après 3 semaines de test.


  • 30g de bicarbonate de soude
    (neutralise les odeurs)
  • 20g de fécule
    (vertus absorbantes)
  • 30g d’huile de coco
    (antibactérienne et donne une petite consistance au déodorant)
  • 3 gouttes de Vitamine E
    (conservateur)
  • 10 gouttes d’extrait de pêche ou
    10 gouttes d’huile essentielle de lavande ou tea tree
  • Cire d’abeille si besoin
    (solidifie)
  • Petite boite et moule cupcake/muffin

P1020076.JPG

  1. Faites fondre l’huile de coco
  2. Ajoutez le bicarbonate de soude,
    mélangez bien pour éviter au maximum les grumeaux
  3. Ajoutez la fécule et mélangez à nouveau pour éviter les grumeaux
  4. Puis ajoutez l’huile essentielle ou l’extrait de votre choix
  5. Une fois le tout mélangé, vous pouvez le mettre dans un moule.
    Moi j’ai choisi un moule a cupcake et l’ai mis au frigo 4 heures.
  6. Une fois le déodorant solidifié, le mieux est de le mettre dans une boite
    pour éviter de tout salir. Attention, si vous n’avez pas mis de cire d’abeille,
    votre déodorant va ramollir et ressembler à un baume.

 

Étant enceinte, je n’ai pas mis d’huile essentielle car ce n’est pas recommandé. Mais à savoir que l’huile essentielle de lavande ou de Tea tree neutralise les odeurs. Par conséquent pour ma part j’ai un peu augmenté l’huile de coco et le bicarbonate, car celui-ci est aussi un agent qui neutralise les odeurs.


Mon ressenti : Après 3 semaines de test, je suis satisfaite de ce déodorant. Au bout de 2 jours je n’avais plus d’irritations sous les bras, ma peau n’était plus rouge, plus de picotements,  plus de démangeaisons et plus d’odeurs. Je ne sens pas trop l’extrait de pêche, je pense en rajouter la prochaine fois. En ce qui concerne la texture, le déodorant est très crémeux, je l’ai déjà mis une nuit au frigo pour le re solidifier un peu. Pour l’instant ça va mieux, mais sachez que vous pouvez rajouter de la cire d’abeille (pendant la preparation) pour solidifier un peu votre déodorant. Chose que je n’ai pas faite.

By Laura

Bannière-Laura

Publicités

[ARTICLE INVITÉ] Jennie de la marque FANTOME – Pourquoi et comment faire son dentifrice ?

Bonjour les cactus !

Aujourd’hui est un jour important : c’est la première fois que je réponds à la demande d’écrire un article (et c’est la première fois qu’on me le demande) ! Merci Sandrine !
J’écris souvent pour mes propres projets, je donne mon avis sans qu’on me le demande. Là c’est différent, alors je suis un peu stressée (mais c’est une de mes spécialités) et en même temps très enthousiaste !

Sur le blog des Bulles de Cactus, il y a pleins de bonnes idées DIY et Cosmétiques.
Continuons aujourd’hui avec :

« pourquoi et comment faire son dentifrice »

Pour commencer, ma vision du DIY est avant tout un moyen de réduire mon impact écologique.
Plus je vieillis et moins je supporte les grandes surfaces et grandes enseignes qui ont le monopole et qui continuent à vendre des produits nocifs pour notre planète (…et donc pour notre environnement …et donc pour nous tous).

Les cosmétiques sont très souvent testés sur les animaux, inefficaces, ou mêmes sources d’allergies… Donc, que peut-on faire ?

On se sent souvent impuissant face à ces mastodontes… Mais n’oublions pas que si personne n’achète un produit, ce produit ne sera tout simplement pas reconduit. La manière dont vous dépensez votre argent peut vraiment faire changer les choses.
Dans notre société actuelle, c’est un autre moyen de voter.
Alors, la première chose à faire est de se renseigner !
Internet est une source infatigable de témoignages, tout autant que certains de nos aïeux 😉

J’ai commencé à utiliser du bicarbonate de soude pour me brosser les dents suite à une récidive de gingivite (il y a plus d’un an), mon dentiste m’ayant donné du dentifrice enrichi en bicarbonate la première fois. La deuxième gingivite est partie tellement rapidement comparé à la première que je ne suis pas allée voir mon médecin. Et elle n’est jamais revenue.

J’essaie de pratiquer un mode de vie qui tend vers le zéro déchet et faire ses propres cosmétiques va dans ce sens. Mais deux autres critères sont également importants à mon avis : il faut que les recettes soient assez bon marché (même avec de bons produits biologiques), rapides et faciles à faire ! (et bien évidement vegan)


C’est comme ça que je suis arrivée à ma petite recette parfaite :
(vraiment pas chère, super rapide et facile, et en plus très efficace)

unnamed2

  • 8g d’argile blanche surfine,
  • 5g de bicarbonate de soude (ou de carbonate de sodium si vous n’aimez pas le goût salé)
  • 1g de gingembre en poudre biologique.

unnamed3.jpg

 

Bien mélanger le tout et y tremper les poils de votre brosse à dent.
Se conserve le temps de son utilisation, au sec.

unnamed

On m’a également conseillé cette recette de @zerowastefrenchie sur Instagram que je vais tester sous peu :

  • 1/3 d’argile blanche
  • 1/3 de bicarbonate de soude
  • 1/3 de xylitol (sucre de bouleau) qui est un super anti-carie !
Ces deux recettes permettent de fabriquer des dentifrices en poudre qui n’ont ni le goût ni la texture d’une pâte à dent traditionnelle, mais je n’ai jamais trouvé ceci dérangeant…

Je n’utilise pas d’huiles essentielles dans ces recettes car je ne souhaite pas en consommer quotidiennement.Dans tous les cas, informez-vous et faites des tests (en stérilisant bien vos ustensiles et en ayant les mains bien propres !!!)
Bon à savoir : il ne faut pas manipuler l’argile blanche avec des ustensiles en métal. Utilisez de la céramique ou du bois 🙂
C’est à vous de voir ; si ces recettes ne sont pas encore parfaites pour vous, il y en a pleins d’autres à trouver sur le net (en pâte, solides, avec plus de goût, avec des propriétés particulières…)

N’hésitez pas à me dire si ces recettes vous plaisent ou à partager ici vos recettes préférées.


Et si vous souhaitez en savoir un peu plus sur mes projets :

FANTOME
Ma propre marque familiale de sacs et accessoires en chambres à air de vélo upcyclées 100% Made in France
www.maison-fantome.fr
KLINK CLOCK
Mon groupe de musique garage pop punk diy
www.klinkclock.com
Peut-être a une prochaine fois les cactus 😉

Jennie.

LOGO

 

DIY : Le déodorant crème

Hello les cactus,

Aujourd’hui on va parler AISSELLES !!
Ah ah ah, quel sujet glamour n’est ce pas ?  Mais pourtant si essentiel ! C’est pourquoi j’ai décidé de partager mon expérience avec vous.


Au départ, j’utilisais les déodorants à spray mais ma peau a commencée à faire des réactions. J’avais la sensation de vraiment mettre tout un tas de produits chimiques, de le mettre peut être trop près de ma peau car j’avais besoin de sentir que le déodorant s’était posé sur ma peau.

Du coup je suis passée au dédorant à bille, toujours acheté en grande surface. Ça a duré un certains temps, je n’avais plus de brûlures mais un autre problème est survenu… J’avais le sentiment que le déodorant ne faisait pas son travail, je sentais sous les bras… BEURK ! J’ai donc rejeté la faute sur la marque du déodorant (une sous-marque) et je me suis mise au Narta en bille. Bon, niveau senteur ça se passait mieux, mais à mi-flacon j’ai commencé à avoir des démangeaisons le soir. Je me grattais, et le lendemain dès que j’appliquais mon déo, je parcourais le 100m les bras levés pour pour atténuer la douleur et les picotements.

Après ces 2 alternatives, j’ai commencé à chercher des recettes de déodorants faits maison, rapides, simples et adaptées à ma grossesse. J’en ai donc trouvé une que j’ai revisitée. Je vous retrouve juste après la recette pour vous donner mon avis après 3 semaines de test.


  • 30g de bicarbonate de soude
    (neutralise les odeurs)
  • 20g de fécule
    (vertus absorbantes)
  • 30g d’huile de coco
    (antibactérienne et donne une petite consistance au déodorant)
  • 3 gouttes de Vitamine E
    (conservateur)
  • 10 gouttes d’extrait de pêche ou
    10 gouttes d’huile essentielle de lavande ou tea tree
  • Cire d’abeille si besoin
    (solidifie)
  • Petite boite et moule cupcake/muffin

P1020076.JPG

  1. Faites fondre l’huile de coco
  2. Ajoutez le bicarbonate de soude,
    mélangez bien pour éviter au maximum les grumeaux
  3. Ajoutez la fécule et mélangez à nouveau pour éviter les grumeaux
  4. Puis ajoutez l’huile essentielle ou l’extrait de votre choix
  5. Une fois le tout mélangé, vous pouvez le mettre dans un moule.
    Moi j’ai choisi un moule a cupcake et l’ai mis au frigo 4 heures.
  6. Une fois le déodorant solidifié, le mieux est de le mettre dans une boite
    pour éviter de tout salir. Attention, si vous n’avez pas mis de cire d’abeille,
    votre déodorant va ramollir et ressembler à un baume.

Étant enceinte, je n’ai pas mis d’huile essentielle car ce n’est pas recommandé. Mais à savoir que l’huile essentielle de lavande ou de Tea tree neutralise les odeurs. Par conséquent pour ma part j’ai un peu augmenté l’huile de coco et le bicarbonate, car celui-ci est aussi un agent qui neutralise les odeurs.


Mon ressenti : Après 3 semaines de test, je suis satisfaite de ce déodorant. Au bout de 2 jours je n’avais plus d’irritations sous les bras, ma peau n’était plus rouge, plus de picotements,  plus de démangeaisons et plus d’odeurs. Je ne sens pas trop l’extrait de pêche, je pense en rajouter la prochaine fois. En ce qui concerne la texture, le déodorant est très crémeux, je l’ai déjà mis une nuit au frigo pour le re solidifier un peu. Pour l’instant ça va mieux, mais sachez que vous pouvez rajouter de la cire d’abeille (pendant la preparation) pour solidifier un peu votre déodorant. Chose que je n’ai pas faite.

By Laura