J’ai lu et testé le chouette livre Anti-gaspi

Anti-Gaspi Judith Clavel Edition Marie Claire

Le gaspillage a toujours été un sujet important pour moi, bien avant que je m’intéresse au zéro déchet. Il est vrai que j’ai toujours été sensibilisée par les pays en voie de développement, les pays touchés par la famine, ceux qui mangent ce qu’ils peuvent, qui n’ont pas le choix de dire « je n’aime pas, donc je ne mange pas, ou pas bien » ; « je ne sais pas quoi en faire, donc je le jette »... à mes yeux, il y a bien trop de misère et de famine dans le monde pour que l’on puisse se permettre ce genre de réactions.
Bien entendu, je ne porte aucun jugement et je ne suis pas parfaite. Il m’arrive, que très rarement, mais il m’arrive de jeter de la nourriture.

 


Coucou mes cactus,

J’ai décidé de vous donner quelques recettes et donc quelques idées pour limiter le gaspillage dans votre cuisine.

On le sait, le zéro déchet est un pli à prendre et cela se fait par le biais de différentes astuces et par l’utilisation de différents produits/matériaux.

Aujourd’hui je vais vous parler du livre ANTI-GASPI  de Judith Clavel avec l’édition Marie Claire (que Sandrine m’a gentiment offert). Ce livre est la bible de l’anti-gaspillage !

On a toujours dans notre frigo des produits à la limite de la date de péremption ou bien des restes de repas dont on ne sait jamais quoi faire et qui, la plupart du temps, finissent : dans nos poubelles.


Le sommaire de ce livre se divise en 2 parties :

  1. Cahier pratique
  2. Cuisiner avec des recettes de : viandes, poissons, légumes, produits laitiers, œufs, féculents, biscuits et fruits.

1. Le cahier pratique, quésaco ?

Ce chapitre parle des différentes astuces pour limiter un maximum le gaspillage.

  • Bonne liste de courses :
    • Inspecter les placards
    • Prévoir les menus à l’avance
    • Préciser les quantités de produits à acheter
    • Définir l’ordre de vos produits par l’ordre des rayons de votre magasin (gain de temps et moins de tentations)
  • L’achat en vrac : Ses atouts, où les trouver et les habitudes à prendre pour ce type d’achat. Il nous informe également où commence le gaspillage alimentaire et, accrochez vous bien, vous n’êtes pas les premiers coupables de la liste bien que ce soit intimement lié. Nous apprenons par exemple que le gâchis alimentaire commence par les champs ou les points de ventes qui ne vendent pas les fruits et légumes jugés trop moches.
  • Bien stocker : Mettre les produits les plus récents au fond du frigo, bien refermer les emballages, ranger les aliments et boissons à des endroits stratégiques, ne pas briser la chaine du froid.
  • Bien conserver : Un tableau pour différents produits afin de savoir où nous devons les ranger, les températures à respecter etc…
  • L’esprit récup : Les recettes amies des restes, les épluchures à conserver, donner une deuxième vie aux aliments.

 

       2. Cuisiner des restes de … (40 recettes)

Voici quelques exemples de plats que l’on peut créér à partir de nos restes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Cake au potiron : 120g de soupe de courge
  • Pesto de roquette en glaçon : 10g de roquette
  • Galettes de pâtes : 200g de pâtes cuites
  • Crème dessert au caramel : 15cl de lait

 



C’est un très bon livre, car en plus de nous donner des conseils, il nous informe de choses et d’autres autour du gaspillage, des choses mises en places pour le limiter en France etc. Il est vraiment complet (chose à savoir autour des produits, leurs conservations, l’utilisation des restes etc.) et permet à tout le monde d’acquérir des habitudes naturellement, sans que ce soit une contrainte et parfois par le biais d’applications.

Cet article n’est qu’un petit résumé de ce que contient le livre, je vous invite vivement à vous le procurer si comme moi vous manquez parfois d’inspiration pour faire de vos restes un excellent plat !

Bannière-Laura

 

 

 

 

Publicités

Quand on bulle sur le web #12

Sandrine :

En faisant des recherches sur le Bio, je suis tombée sur ce reportage sur le BIO LOW COST :

 

Laura:

En essayant de m’intéresser aux marques cosmétiques bios et non-testées sur les animaux, j’ai découvert le blog  de La petite noisette qui nous liste les marques qui en font partie et me permet de mettre ma liste à jour 1 fois par mois.

 

 

Marine :

Je vous conseille vivement la chaîne Et tout le monde s’en fout qui explique avec simplicité et humour les paradoxes de notre monde actuel. Il évoque des sujets de société, d’autres plus éthiques, écologiques ou encore psychologiques (quand ton cerveau t’enquiquine !). Le ton est intelligent et la manière assez captivante !

Voici une des dernières, sur le sable…

 

Bon dimanche à tous les cactus !

Comment je gère mes courses ?

Bonjour les cactus !

Aujourd’hui on parle courses ! Ce moment long et fatigant…

Hé oui, parce que longtemps j’ai eu du mal à gérer mes courses, j’oubliais ma liste tout simplement à la maison avant de partir, et encore, si j’en avais fait une !

LES FAUSSES BONNES IDÉES

Du coup je me retrouvais au milieu des rayons sans savoir quoi prendre. En fonction img_1624des envies sur le moment, mon caddie se remplissait de tout et de rien… MAUVAISE IDÉE ! 
Et puis les magasins sont assez futés pour nous avoir dans leurs poches, avec leurs têtes de gondoles bien rangées.

DEUXIÈME MAUVAISE IDÉE : y aller le ventre vide !
Genre, quand tu crèves de faim, et que tout te donne envie ! En particulier tout ce qui est bien gras et rapide à manger, exit les bons fruits et légumes du caddie.
Tu n’as qu’une seules chose en tête « MANGER MANGER MANGER ! »

Impossible de réfléchir correctement à ce que tu vas mettre dans tes placards pour la semaine. Ton esprit est ailleurs, t’es plus dans le game !

 

MAGASIN OU DRIVE ?

Très vite on a arrêté de faire les courses en magasin. LE MONDE, LE BRUIT, LE TEMPS PERDU… On est donc logiquement passés au Drive. YOUHHOUUU ! 

Le drive c’est : 10 minutes passées sur Internet à ajouter les articles dans le panier virtuel. Et mon Chou va les chercher en rentrant du travail,  ça lui prend 10 minutes à tout casser !
On prévoit les gros cabas dans le coffre, et il ne reste plus qu’à les remplir.
On est passés d’un après-midi perdu, à 20 minutes !
C’est pas beau la vie ?
Le personnel du Drive est souriant, agréable… La vie est belle quoi. Et le top c’est qu’on a accès aux anciennes courses, et à nos listes d’achats réguliers. Ça facilite drôlement les recherches.


FAIRE UNE LISTE DE COURSES OU FAIRE CONFIANCE À SON INSTINCT ?

Maintenant que j’ai compris que ce n’était pas la solution et que mes placards se remplissaient de tout et de rien, j’ai commencé à réfléchir à deux fois avant mes courses.

Je suis devenue une grande fille, maintenant JE FAIS DES LISTES DE COURSES !
Ça parait tellement bête comme principe, pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ?

img_1621

Mais ma liste de course ne se fait pas toute seule non plus ! Je la mets en place avant de faire mes achats à l’aide de mon programme pour la semaine. 
C’est à dire que sur le tableau craie de ma cuisine, j’écris les jours de la semaine, et à côté le repas prévu le soir.
C’est toute une histoire ça aussi, car il faut prévoir aussi pour la gamelle du lendemain, et en fonction de nos sorties de certains soirs.

img_1616

 

MÉTHODE PLUS RAPIDE, POUR MANGER MIEUX ET POUR ÉCONOMISER !

C’est un exercice pas facile au début, mais au moins on prévoit bien mieux nos courses ! Plus d’achats inutiles, et nos repas sont bien mieux organisés qu’avant ! Et aussi plus sains.
Pourquoi plus sains ? Parce qu’avant on achetait des légumes pour la semaine, et à la fin on faisait autre chose, ou alors on avait prévu de sortir le soir, du coup les légumes finissaient leur vie au fond du bac à frigo… RIP

Clique sur la vidéo ⤵️

capture-decran-2016-11-28-a-21-46-49

Le budget lui aussi est bien mieux géré, des listes de courses mieux pensées, donc moins de  gaspillage.

Et vous, comment faites-vous pour gérer vos courses ?

Défi : Je vide mes placards de cuisine !

Bonjour les cactées !

Je fais mes courses 1 à 2 fois par mois au Drive d’Auchan, et au Grand Frais pour ce qui concerne les fruits et légumes si ce n’est pas au marché.

On en a fini depuis très longtemps avec les heures passées au milieu des rayons, à ne pas savoir quoi prendre, ou encore craquer pour des choses dont on n’a pas besoin GENRE : des M&M’s pas bon pour la santé, pleins de sucre et j’en passe ! Avec le drive, fini les envies inutiles, j’ai ma liste. Tout se passe bien mieux ! 

Bref, on est tous pareil !

Mais n’empêche que j’ai accumulé dans mes placards un tas d’aliments que nous avons achetés au début de notre emménagement.
Des haricots rouges en boîte, de la purée en flocon, des asperges en bocaux…

IMG_1626.JPG

Maintenant que je pense plus intelligemment en faisant mes courses, nous n’achetons que ce dont nous avons besoin. 

Tout ces aliments faisaient partie des courses du début, à l’époque nous ne faisions pas de liste et achetions au feeling entre les rayons.

Mon Objectif aujourd’hui est de finir mes placards avant les prochaines courses, je n’achèterai que ce dont j’ai besoin pour accommoder mes plats. 

J’ai des sachets de couscous (semoule de blé),  j’ai donc mis mon Chou au défi de nous faire un plat avec cette semaine. Au besoin on ira prendre des légumes.

Le but est vraiment de finir ce que je ne rachèterai pas. Pour ne pas gaspiller.

img_1628

 

Le principe même de cette démarche est de pouvoir repartir du bon pied dans notre cuisine.
Gérer au mieux nos achats, et notre budget.

Vider votre placard, Vous avez envie d’essayer?