Planter pour bien manger? C’est maintenant ! – Partie 1

Ça y est nous sommes au printemps, et vous savez ce que signifie le printemps? Dimanche nous vous avons publié l'article sur les fruits et légumes de saison du mois d'avril, ceux que nous sommes censés pouvoir nous procurer chez nos chers fermiers, mais savez-vous que c'est le moment pour NOUS de préparer notre potager de l'été?

Coucou les Cactus,

Ça y est nous sommes au printemps, et vous savez ce que signifie le printemps?

Dimanche nous vous avons publié l’article sur les fruits et légumes de saison du mois d’avril, ceux que nous sommes censés pouvoir nous procurer chez nos chers fermiers, mais savez-vous que c’est le moment pour NOUS de préparer notre potager de l’été?

Hey oui, si vous avez décidé de commencer un potager, c’est le moment. Bien sûre nous pouvons plus ou moins planter toute l’année selon les fruits et légumes que nous souhaitons cultiver mais il faut être franc avec soit même. Cultiver n’est pas notre métier mais plus un plaisir, un loisir. Le printemps  reste une saison agréable et propice pour passer du temps dans son jardin ou sur son balcon à chantonner et planter.

Bon passons au vif du sujet. Que pouvons-nous planter?


fruit-3269791__340

Vos enfants raffolent des fraises et des framboises ? ( allez, avoué que vous aussi 😉) alors vous trouverez les pieds tout prêt à planter. Munissez vous d’un sac de terreau approprié à ces plantes lors de votre passage en magasin.

blackberries-1425720__340

Il y a également les mûres en fruits. Ça change et je vois bien mon petit bowlcake décoré de mûre fraîche.

J’ai également vu que l’on pouvait planter des pastèques de la taille d’un melon.  ( je pense tester cette année)

summer-1482316__340

Ce sont les plus connus mais vous avez également les tomates cerises . Plusieurs  variétés également alors n’hésitez pas à varier les plaisirs en prenant des variétés différentes autant dans le goût que dans la couleur. Quoi de plus agréable à regarder qu’un potager coloré ? Qui dit tomates cerises colorées dit petit apéritif coloré en été car oui vous allez pouvoir savourer vos petites merveilles de mai à juillet lors de vos apéritifs entre amis.

Vous pouvez également planter de la menthe pour donner du goût à vos plats ou vous faire des petits thés glacés l’été. La particularité de la menthe c’est que c’est comme les mauvaises herbes . Ça poussent tout le temps et partout alors mieux vaut privilégier un pot juste pour vos pieds de menthe.

Le piment, l’aneth le persille , sont également de la partie.

En terme de légume il y a les radis, très facile à planter et à faire pousser . Pour le goût, vous avez également des variétés mais l’arrosage fait toute la qualité. Si vous l’aimez piquant, veillez à ne pas trop les arroser. Au mois davril le temps reste tout de même variant alors s’il gèle couvrez vos pousses.

La salade, les navets, les carottes, les épinards, les pommes de terre. Alors oui je sais ce que vous vous dites messieurs et mesdames qui ont un balcon ! » Je ne pourrai jamais faire pousser des carottes ou même des pommes de terre sur mon balcon » mais si ! Des sacs transportables vous permettent de planter des légumes qui ont besoin de plus de profondeur et qui par conséquent se pose dans un coin de votre balcon . Certes, si votre balcon n’est pas très grands et très larges, il y aura des choix à faire.

Mais sachez qu’il y a beaucoup de choses que l’on peut planter et plus que ce que l’on pourrait s’imaginer.


kitchen-garden-960542_960_720.jpg

Conseil:

Soyez tout de même vigilant au gèle. S’il fait trop froid, couvrez les, même la nuit. Et si vous n’avez pas trop la main verte, je vous conseil de prendre des pieds plutôt que des graines. Pour le terreau, n’hésitez pas à demander conseil sur place.


 

Je vous retrouve dans un prochain article pour la partie 2, en attendant je pars acheter mes fruits et légumes, pour faire mon potager. D’ailleurs pour ma part, j’ai prévu : tomates cerises, fraise, framboise, mûre, pastèque, carottes, laitue et concombre. En espérant avoir assez de place ! Bannière-Laura

Publicités

Le principe du potager collectif ? Le partage !

Parlons Miam Miam!

En cette jolie saison, les beaux légumes et les beaux fruits sont de retour. Du coup j’aimerais parler de potager collectif. Car oui, nous n’avons pas tous la chance d’avoir un balcon et, qui plus est, bien exposé, un petit bout de verdure ou même encore le jardin de Versailles pour y mettre son potager. Et malgré tout, certains d’entre nous aimeraient pouvoir faire sa petite culture, prendre plaisir à faire pousser ses tomates ou ses fraises. Entendre dire que les radis sont bons et pouvoir répondre qu’ils viennent de notre potager.

tomato-1492144_960_720

On a tous plus ou moins la main verte et ça nous fait toujours plaisir d’entendre que ce que nous avons produit est bon ! L’avantage en plus, c’est que l’on sait qu’ils ne sont pas traités, que ce sont des produits de saison.

Le principe du potager collectif (et autres noms dérivés), c’est que vous plantez vos fruits et légumes et lorsqu’ils sont à maturité vous pouvez les échanger avec un autre « jardinier du dimanche« . Certains jardins, potagers et autres, organisent plusieurs fois dans l’année des repas afin de réunir tout le monde, le but étant de faire des plats avec ce qui vient d’être cultivé.

Le potager collectif vous permet de varier vos produits, partager un moment de convivialité, créer des liens. Il développe également l’entraide et l’échange de bons conseils et tout cela sans donner la moindre pièce.

Le potager collectif reflète vraiment le PARTAGE.

 

Bannière-Laura

Recueillir des poules pondeuses d’un élevage

Hello les Cactus ! 

Ces derniers temps j’ai voulu me refaire « Chicken Run », ne cherchez pas pourquoi, ça arrive d’avoir des envies comme ça !
Et du coup ça m’a donné envie de vous parler de poules ! Mais pas n’importe lesquelles… 

LES POULES PONDEUSES D’ÉLEVAGES.

poule 2 (1 sur 1).jpg

Depuis peu, MONOPRIX ou encore AUCHAN, ont arrêté les œufs venant de poules élevées en cage. YEAH ! Une très bonne nouvelle si on fait nos courses au supermarché.
Sinon, il y a l’option du petit producteur du coin si vous en avez un pas très loin. Et là, au moins, vous pouvez échanger avec lui. Le ticket de caisse, lui, n’a pas grand chose à dire sur les conditions d’élevage des œufs que vous venez d’acheter.

Qui a envie de manger des œufs de poules vivant les unes sur les autres & qui ne connaissent pas ce que c’est que de pouvoir courir ou encore se dorloter au soleil ?

Pour rappel, voici les différentes catégories d’œufs :

qualite-Oeufs-vie-des-poules.gif

ET SINON TROISIEME OPTION : AVOIR DES POULES A LA MAISON !

Vous y avez déjà pensé ? Mais avez vous pensé à accueillir des poules venues d’élevages ? C’est une alternative aux poules vendues en magasin classique.

La différence ? Vous ferez une heureuse ! Et vous éviterez l’abattoir à cette poule !
Et oui tout les 18 mois quelque soit l’élevage toutes les poules sont remplacées, plus assez rentable ?

poule (1 sur 1).jpg

Vous pouvez vous renseigner directement auprès des petits éleveurs ou alors si vous avez un gros élevage autour de chez vous.

 

Capture d’écran 2017-05-17 à 22.00.14.png
https://www.l214.com/recueillir-poules-pondeuses

 Mais avant d’en accueillir une chez vous, n’oubliez pas de vous renseigner au sujet de leurs besoins. C’est un petit être vivant qui a besoin d’attention et d’un poulailler. Et bien sûr, chez les cactus, on est ZERO DECHET, alors je vous ai trouvé des idées pour en faire un vous même !

 

 

 

 

 

 

Alors, ça vous a donné envie d’en accueillir une dans votre jardin ?

Parce que moi oui !!! 

Lorsque nous aurons notre maison, nous accueillerons des poules d’élevages.

IMG_4081
Un coq qui fait le beau gosse !

Bon, parce que je vous en ai parlé plus haut je vous mets la bande annonce de Chicken Run, hihihi c’est cadeau ! 

 

 

 

bannière-sandrine

3 avis sur … Avoir un potager & jardiner

Hello les Cactus.

Aujourd’hui on vous donne notre avis sur avoir un potager ou encore jardiner.
Ce plaisir de cultiver la terre et comment fait-on si on habite en appartement ?

 

Sandrine :

Je n’ai pas encore la chance d’avoir un jardin, mais je rêve déjà du jour ou j’en aurai un !
Pouvoir planter mes propres légumes et arbres à fruits…  Je suis juste impatiente ! Pour le moment je dois me contenter de ma jardinière ou j’ai des radis qui poussent.
Je trouve l’idée d’avoir un potager top.
Mais ATTENTION, avoir un carré de potager demande de l’entretient, et des études ont été faite sur le sujet, il paraitrait que beaucoup trop de monde utilise des pesticides dans leur jardin, et au final polluent plus qu’un agriculteur sur son champs.
Alors cultiver son potager oui, mais si c’est pour polluer plus qu’un agriculteur non BIO alors non.

 

Marine :


Je trouve l’idée super bonne et l’effet gratifiant de consommer ce qu’on a réussi à faire pousser. Le souci c’est que je n’ai absolument pas la main verte.
Certes, ça s’apprend mais j’oublie tout le temps de m’occuper de mes plantes et l’expérience n’excède jamais les 2 semaines. On a essayé 3 ou 4 fois depuis qu’on a un jardin et ça a été une cata à chaque fois (pour notre défense, c’est très difficile de faire pousser quelque chose en Guyane sans pesticides ou sans un minimum de connaissances). Puis il faut bien le dire : je n’en tire pas spécialement de plaisir le temps que ça pousse donc pour l’instant ce n’est plus à l’ordre du jour.

 

Laura :

Malgré le fait que j’habite en appartement , j’ai la chance d’avoir un balcon pouvant accueillir quelques plantations. On ne peut pas parler de potager mais je prends plaisir à faire pousser mes tomates cerises, ma menthe ou même encore les radis. D’ailleurs je devais également planter des graines de salade mais je pense que j’ai loupé le coche pour la période de plantation. A vérifier…

Le principe du potager me fait penser aux plantes que je fais pousser à partir d’un noyau. C’est toujours un plaisir de les voir pousser  à partir de rien, juste d’une graine. En général c’est assez simple d’entretien et c’est toujours plaisant de servir ses propres légumes et/ou fruits à ses invités.

Cela ne coûte pas plus cher, ça nous change les idées et on sait d’où ça vient.

J’ADHERE à 100% au potager et au fait de jardiner.

Dans un grand ou petit espace, le plaisir reste le même.

Et vous, vous avez la main verte ?

 

bannière-3-avis-sur