Quel huile pour se démaquiller en douceur ?

Hey les Cactus

J’aimerais vous parler aujourd’hui du démaquillage, de ce que j’utilise et pourquoi ?

Comment j’en suis venue à me démaquiller à l’huile ? 

J’ai très longtemps utilisé un lait démaquillant trouver en grande surface qui me convenait jusqu’au jour ou j’ai commencé à m’intéressais à tous ceux qui était naturel et surtout ZERO DECHET.

J’ai d’abord commencé par utiliser les lingettes réutilisable je vous en parlais ICI avec ce diy pour les réaliser.

Ensuite je me suis mise à utiliser de l’huile pour remplacer mon lait démaquillant CRA-CRA, Marine m’avait expliqué qu’elle en utilisé, il ne me restait plus qu’à essayer !

Quel huile ? 

J’ai d’abord utilisé de l’huile d’amande, rien que le nom m’inspiré, c’est doux l’amande pourquoi est-ce que ce serait mauvais ? Et puis c’est de l’huile c’est naturel non ? J’ai eu aussi envie d’avoir de beau cil j’ai donc mélangé mon huile d’amande avec de l’huile de Ricin.

Et la les soucies ont commencés…

Un jour je me suis réveillé avec un petit point blanc sur la paupière, et puis un autres…
J’ai commencé à regarder sur internet ce que ça pouvait bien être ? Et j’ai trouvé la réponse !

COMÉDOGÈNE ! LE MOT QUI FACHE ! Je ne le connaissais pas lui, et c’est bien ma faute je n’avais qu’à me renseigner avant !

DEFINITION de COMÉDOGÈNE : ADJ masculin et féminin identiques
(Médecine) Qui provoque la formation de comédons.

En gros : Des boutons et/ ou des points noirs, très GLAM !

Au final quel huile utiliser ? 

En réalité ce n’est pas si grave de se démaquiller avec une huile comédogène, mais à condition de bien se rincer le visage ensuite et ce n’était pas tout le temps mon cas…

Apres moults recherche sur internet … J’ai bien compris ce qu’étais comédogène de ce qui ne l’était pas…

Une huile peu être très comédogène comme nul, ça va de ZERO à CINQ pour l’indice de comédogénécité.

Comme par exemple:

Huile d’amande: 2
Huile de Ricin: 1
Huile de coco: 4
Huile de Jojoba: 0

Tableau source des huiles comédogènes

On ne réagit pas tous de la même manière, en fonction de notre peau, si elle est sèche mixte ou grasse. Bien sur si votre peau est acquenicque privilégiez les huiles avec un indice à ZERO.
Et au contraire si elle est sèche utilisez une riche comme l’avocat par exemple mais encore une fois attention à l’indice … Et celui ci est encore une fois à ZERO donc parfait.

Mon huile ? 

Finalement j’ai choisi l’huile de JOJOBA, elle s’adapte à quasi toute les sorte de peaux. C’est un anti âge naturel, riche mais qui a cette particularité à ne pas laisser un film gras désagréable.

Vous avez une peau grasse, et vous hésitez à y mettre de l’huile ? Sachez que l’huile de Jojoba est séborégulatrice. Autant dire qu’elle est parfaite 😉

IMG_3808

 

bannière-sandrine

Publicités

Astuces zéro-déchets avec bébé

Le zéro déchet avec bébé Liniment maison Lingettes lavable

Novice dans le rôle de maman, je m’essaie au zéro-déchets avec bébé.

Pendant ma grossesse, j’avais plein d’idées et tout me semblait faisable. Mais lorsque l’on passe de la théorie à la pratique, la réalité nous rattrape.

Voici les idées que j’avais avant ma grossesse et comment j’ai pu l’adapter à mon quotidien :

Lingettes lavable vs coton jetable
Cotons jetables Vs Lingettes lavables
  1.  Cotons jetables VS lingettes lavables

J’ai commencé par lui nettoyer les fesses avec des cotons jetables. Comme je me l’imaginais, en l’espace d’un mois, j’ai rattrapé la quantité de déchets que je n’avais pas produit (démarche zéro-déchets) en 6 mois. Sandrine nous a offert pour la naissance de bébé des lingettes lavables. Elles sont de taille suffisamment grande et comme le montre la photo, elles sont même olus grandes sue mais maxi coton carré jetable acheté en grandes surface. Aujourd’hui, bébé a 3 mois et je commence à peine m’en servir piur lui debarbouiller le visage à l’aide d’une eau nettoyante. Mais il va me falloir en refaire un nombre suffisant, soit 30 à 50, pour ne jamais être à court de lingettes et pouvoir commencer à lui essuyer le popotin avec .  Bien sûr pour lui essayer le popotin je vais prendre une matière plus douce et soyeuse afin d’éviter les irritations. Je vous invite à aller voir l’article de Sandrine pour la création de lingettes lavable : DIY : Lingettes démaquillantes lavables & réutilisables

2.  Liniment commerce VS Liniment maison

Pendant ma grossesse, j’envisageais de faire mon propre liniment mais la période faisait que je ne pouvait pas. Du coup je suis partie en pharmacie prendre mon liniment. A présent je n’ai rien à redire, bébé n’a pas présenté d’irritations. Coup de bol ou véritable qualité ? Je ne le saurai jamais mais maintenant que le temps me le permets, je vais pouvoir créer mon propre liniment et je pense qu’il remplira aussi bien ses  fonctions et peut être mieux. Ce que je reproche au liniment que j’avais acheté, c’est ça couleur. En effet, il était blanc et ça m’a fait dire qu’il ne devait pas être si naturel que ça. Ayant pris un lot de 3 (promos oblige) j’ai gardé les 3 flacons et j’y mets mon liniment maison.

3.  Couche jetable VS Couche lavable

Alors là c’est le cas pratique le plus dur à mettre en place à mon sens. En effet, comme je vous l’explique, pleine d’ambition pendant la grossesse, j’ai beaucoup réfléchi à la question. J’ai recensé divers avis de mon entourage et également d’internet. Avis mitigé, manque de patience ou manque de temps ?

Dans les débuts, on change les couches d’un bébé presque une dizaine de fois par jour si ce n’est plus pour certains. Une couche lavable coûte un certain prix. Pour une question d’organisation, il faudrait en acheter une dizaine pour avoir le temps de faire tout le processus de lavage (tremper, nettoyer, passer en machine et sécher) entre 2 biberons, 2 consolations, sans parler de votre quotidien habituel et de la maison à vous occuper.

Autant dire que ça fait beaucoup de changement d’un coup, cela demande beaucoup de temps alors je pense que le manque de patience et le manque de temps se sont alliés pour que je ne me mette pas à la couche lavable. Ou peut-être quand bébé sera plus grand.

4.  Pot préparé VS pot maison

Je n’y suis pas encore mais j’ai déjà le nécessaire pour m’y mettre. Les copines m’ont passé leurs pots préparés vides pour que je puisse y faire mes petits pots maison. J’ai également le babycook pour me faciliter la cuisson des plats et desserts. Une fois tout préparé, hop, au congélateur et au frigo. Je me réserve les pots préparés pour les jours où je sors, c’est plus pratique.


Voilà les 4 points que je voulais aborder avec vous. Prochainement je vous prépare un DIY sur le liniment.

A très vite mes Moms Cactus

 


 

Bannière-Laura