Le point de vue de Patrice Savonnier de métier

Hello les Cactus !


Aujourd’hui c’est Patrice Savonnier de métier qui répond à nos questions.


1/ Bonjour Patrice, qui es-tu ?

Patrice, j’ai 49 ans, après avoir eu 1000 vie j’ai choisi de devenir savonnier.

2/ Le zéro-déchet, ça te parle ?

Absolument ! Même si dans notre activité ( la savonnerie ) la loi nous impose des normes, nous essayons de limiter nos déchets au maximum les sur emballages.

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critère imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

Notre activité de savonnerie respecte les matières premières ( huile… ), il nous a semblé cohérent de choisir des huiles végétales bio.
Pour colorer nos savons nous n’utilisons aucuns colorants synthétiques, uniquement des argiles et du chocolat.
Ce n’est pas forcement obligatoire, mais c’est par nos choix de consommateurs que nous préparons le monde de demain et franchement autant qu’il soit bio.

Savonnerie du vexin - savon 2 (1 sur 1)

4/ Que fais-tu pour l’environnement au quotidien ?

Je coupe l’eau pour me laver les dents ? Plus sérieusement nous avons fait le choix de n’utiliser que des énergies renouvelables en nous engageant avec enercoop ( Fournisseur d’énergie renouvelable et responsable ).

5/ Quand et comment ça t’es venu ?

Je suis d’une génération qui n’a pas uniquement vécu hors sol, le respect de la Terre avait déjà du sens pour moi . Il suffit d’y ajouter les excès de l’industrie agro-alimentaire et voilà. Ensuite un parcours qui doit être classique intérêt pour la permaculture, pour les circuit courts et décroissance .

6/ Tu le fais pour ton bien-être ou pour la planète ?

Aujourd’hui avoir pris conscience des dérives du système futile et consumériste et essayer, à humble échelle, de le changer apporte en plus des biens faits direct une énorme satisfaction personnelle.

7/ Que penses-tu de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous raconter la fable du colibri mais je pense que le mouvement de fond qui se met en place peux réellement changer les choses, ce ne sera pas une révolution mais une évolution. Moins rapide mais peut être plus en profondeur.

8/ Une bonne résolution écolo-bio-etcaecetera que tu souhaites prendre mais que tu repousses ? Qu’est ce qui est si difficile dans ce changement à faire ?

Partir vivre à la campagne et devenir auto suffisant, mais entre la vie de famille et la création de la savonnerie ce projet reste pour l’instant dans les cartons. Après le Vexin nous offrira peut être un bon compromis.

9/ La question qui fâche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

Omni raisonné, nous avons fait le choix de consommer différemment et cela ce passe plutôt bien.

10/ Merci de nous avoir partagé ton avis de petit cactus, un diy facile à nous faire partager avant de partir ?

Une recette très compliquée le beurre d’aloé :

Ingredients:

50% d’aloé vera
50% de beurre de coco

Recette:

Faire fondre la coco au bain marie. Une fois fondu, Ajoutez ensuite l’aloé vera.
Émulsionner* l’ensemble.
Stocker le tout au frais, fini !

Ce produit est magique pour hydrater la peau !

Patrice Savonnier 

Savonnerie du vexin - bougie (1 sur 1)


Les liens vers la savonnerie du Vexin 

Le SITE INTERNET de la savonnerie
La BOUTIQUE EN LIGNE
La page FACEBOOK de la savonnerie

bannière-articles-invités

Publicités

Quand on bulle sur le web #16

C’est une règle établie : bien manger permet d’allier condition physique et santé de fer. Une étude inédite a cependant révélé les vertus surprenantes d’une alimentation saine et adaptée. Si manger a toujours fait des heureux, certains aliments auraient une véritable influence sur notre humeur. Et si le secret du bonheur était dans notre assiette ?

Bonjour les Cactus ! 

On a encore bullés sur le web …

Sandrine :

La savonnerie du Vexin
C’est une Savonnerie artisanale ( Mais je vous en parlerais plus en détail un autre jour ! )

Savonnerie du vexin - bougie (1 sur 1)

Laura :

Conférence zéro déchets by Nature et Découvertes avec Jérémie Pichon, Bénédicte Moret et Marie Cochard : Conférence zéro déchets

Conférence 20/40 – Zéro Déchet : C’est parti, nous sommes en direct avec Jérémie Pichon, Bénédicte Moret et Marie Cochard pendant 1 heure pour discuter des enjeux du zéro déchet. Bonne conférence et n'hésitez pas à poser vos questions en commentaire, ils prendront le temps d'y répondre à la fin de la conférence ! ;)

Marine :

Pour envisager un futur moins stressant et plus heureux, voici quelques petits coup de pouces pour mieux envisager votre bonheur avec Bio à la Une

C’est une règle établie : bien manger permet d’allier condition physique et santé de fer. Une étude inédite a cependant révélé les vertus surprenantes d’une alimentation saine et adaptée. Si manger a toujours fait des heureux, certains aliments auraient une véritable influence sur notre humeur. Et si le secret du bonheur était dans notre assiette ?

Bon dimanche à vous 🙂

 

Fruits et légumes Français de saison : Janvier

panier fruit et légume de saison

Voici l’une de nos premières nouvelles catégories de cette année.

Nous avons décidé de vous partager les fruits et légumes de saison accompagné de recette pour vous inspirer chaque mois et cela vous permettra d’acheter de plus en plus de produits de saison. Ça vous permettra également de consommer peut être un peu plus local, ou d’être beaucoup plus vigilant sur la provenance des produits et de vous inspirer pour de nouvelles recettes.


Fruits de janvier :

Citron, kiwi, clémentine, poire, pomme.

Légumes de janvier:

Betterave, Chou, Chou de Bruxelles, Carotte, Courge, Endive, Salsifis, Pomme de terre, Épinard, Topinambour, Navet, Poireau, Panais


Les recettes que l’on vous propose:

Nos recettes sont inspirées de bouquin, de recette internet ou simplement de nos propres inspirations. Vous trouverez les liens de chaque recette selon leur provenance.

salade betterave.jpgEntrée :  Salade de betterave cuite aux pommes accompagné d’œufs durs.

Il vous suffit simplement de mettre des œufs à cuire (pour les œufs dur). En attendant, munissez vous d’une betterave cuite, coupez la en cube. Prenez une pomme (plutôt golden), épluchez et coupez la. Une fois vos œufs cuits, ajoutez les à votre salade. Un filet d’huile d’olive est suffisant pour cette salade. Mais n’hésitez pas à faire une sauce un peu relevé.

Plat :   Merlu, accompagné de cube de navet servi sur un nid d’épinard à la crème.

Vous pouvez cuire vos épinards à l »eau ou si vous êtes patient il est possible de les faire revenir à la poêle avec votre navet qui a été préalablement épluché (deux fois) et coupé en cube. A 10-15 minutes de la fin vous pouvez commencé à cuire votre merlu avec un filet d’huile d’olive (ou d’une autre huile, selon vos habitudes culinaires). Une fois vos épinards et navet cuits, rajoutez la crème liquide.

Soupe :

  • de légumes : 2 Grosses carottes , 2 pomme de terre, 2 poireaux et 1 oignon ( pour 2 personnes)

Épluchez vos carottes, vos pommes de terre et votre oignon, et coupez les en rondel. Ne coupez que la parti verte de votre poireau (réservez la parti blanche). Faites cuire le tout dans votre autocuiseur. Sortez vos légumes, mettez du sel, du poivre et un peu d’huile. Réservez l’eau de vos légumes. Puis commencez à mixer et au fur et mesure rajoutez de l’eau selon la texture souhaitez. et voilà votre soupe est prête.

Compote pomme/poire

Dessert : Compote Pomme/poire accompagné d’un filet de citron pour mieux la conserver.

Coupez vos pommes, vos poires. Prenez une casserole et ajoutez un petit fond d’eau. Mettez vos fruits dedans puis laissez cuire à feu doux. Lorsque votre pomme devient un peu « transparente » c’est qu’elle est cuite. Pour finir sortez vos fruits de l’eau s’il en reste, et soit vous mixer le tout , soit vous écrasez vos fruits à la fourchette si vous préférez les compotes avec des morceaux.


 

Conseils :

  • Le citron faisant parti des fruits de saison. Après cette période de débandade alimentaire, rien de tel qu’un citron dans une bouteille à boire toute la journée, ou une tasse de citron chaud avec de l’eau. N’hésitez pas à le rajouter dans vos plats, il donne du goût et ne fait pas grossir.
  • Le blanc du poireau peu vous servir le soir dans une salade, coupé en rondel.

 


 

Pour finir nous avons préparez un questionnaire pour mieux vous connaitre et mieux connaitre vos besoins. N’hésitez pas à venir donner votre avis .

Sans titre

Questionnaire : Bulles de Cactus c’est vous !

Quand on bulle sur le web #15

Bonjour les Cactus ! 

On a encore bullé sur le web…

Sandrine :

Lorsqu’on a des objets qui traînent dans la cave ou dans un placard depuis un moment et que l’on se décide enfin à faire un tri, au lieu de les jeter on peut les donner à des personnes qui en auraient besoin !

Voici donnons.org. : on peut y déposer des annonces pour donner nos objets inutilisés. Ou parcourir les annonces qui proposent des dons.

Capture d_écran 2017-07-09 à 18.21.51

 

Laura 

Une asso redonne vie à des jouets en récupérant et les recyclant de manière écologique.

asso rejoué

Marine 

Encore une fois, c’est une vidéo de la chaine Et tout le monde s’en fout que je vous partage : LES DECHETS !

 

Bon dimanche à vous 🙂

Le point de vue de… Anne Sophie !

BONJOUR LES CACTUS

 

Aujourd’hui c’est Anne Sophie qui répond à nos questions.


1/ Bonjour Anne-Sophie, qui es-tu ?

​Je suis une bientôt quadra avec de jolies rides, maman de 2 jeunes garçons (de vrais beaux gosses mais je manque cruellement d’objectivité), j’habite en région parisienne mais je rêve d’ailleurs, je travaille dans une entreprise qui offre des fruits toutes les semaines à ses salariés, et je suis une passionnée de photographie.

2/ Le zéro-déchet, ça te parle ?

​Oui, ça me parle, ça m’attire, ça me fait rêver mais ça ne va pas plus loin. J’ai l’impression que c’est un mode de vie inaccessible parce que ça demande de changer mon quotidien, mes habitudes, ma zone de confort et ça me paraît insurmontable avec ma vie actuelle. Ça demande du temps et je ne le prends pas car il est occupé par d’autres intérêts.

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critère imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

​Pour le Bio, ni l’un ni l’autre. J’ai envie de croire que de manger bio est meilleur pour la santé mais je ne suis pas dupe : le 100% bio n’existe pas. On peut s’en rapprocher mais même si on cultive quelques fruits et légumes bio dans son jardin, il n’en reste pas moins que les sols et les eaux sont pollués. Et puis, derrière les labels bio se cache un marché très porteur donc nous ne sommes pas à l’abri d’escroqueries. Donc le bio pour moi est un critère important dans ma façon de consommer (ce n’est donc ​pas du blabla). Je me dis que ça peut limiter la casse. Mais je reste lucide.

Quant au naturel, c’est très attirant, surtout lorsque l’on voit tous les produits chimiques qui composent nombre de produits dans les rayons des supermarchés. Je regarde beaucoup sur internet les « recettes de grand-mères » pour faire sa propre lessive, son dentifrice, ses produits ménagers mais je ne me libère pas de temps pour ça. Par fainéantise, sans nul doute 😉 Les habitudes de consommation ont la vie dure!

4/ Que fais-tu pour l’environnement au quotidien ?

Je ne suis pas un bon exemple. Mes (petites) actions sont fluctuantes. Un coup je vais demander aux enfants (et à mon mari) de fermer le robinet quand ils se lavent les dents et après je vais laisser couler l’eau de la douche… J’essaie de trier un maximum mes déchets mais si la poubelle est trop chargée, je fais des impasses. De temps en temps, quand j’ai un regain de motivation, je mets les déchets végétaux de côté, soit pour les poules de ma voisine, soit pour le composteur mais la plupart du temps, la flemme me reprend et il est plus facile de tout jeter à la poubelle.
Dernièrement, j’ai installé le navigateur Lilo par défaut sur mon PC (et j’ai proposé à l’entreprise où je travaille de faire la même chose). Il compense la consommation de carbone liée aux recherches sur internet (ah, c’est que ça consomme beaucoup d’énergie de surfer sur internet, si, si !) et permet de financer (un peu) des projets environnementaux et sociaux. J’ai envoyé mes 1ères « gouttes » (un clic = une goutte d’eau) à une association pour la défense de la vie marine.

5/ Quand et comment ça t’es venu ?

​La réelle prise de conscience est venue lors de la 1ère grossesse. Tu as cet instinct de protection qui te vient. Ça commence par la nourriture qui est de plus en plus bio. Tu te poses des questions sur les couches : jetables ou lavables ? Les crèmes pour les enfants, les shampoings. Et puis, quant ton fils de 8 ans revient de l’école en te parlant écologie, ça amène à réfléchir aussi.

6/ Tu le fais pour ton bien-être ou pour la planète ?

​ »Les deux mon capitaine ». Ce qui va à l’un va à l’autre. ​

7/ Que penses-tu de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

 

​C’est top ! J’admire les gens qui atteignent le stade du zéro déchet ou qui parviennent à vivre en auto-suffisance​. lls ont une réelle volonté de faire bouger les choses et ça commence par leur mode de vie. Je garde espoir que mes réflexions m’amènent un jour aux actions. Mais on n’y est pas encore…

 

 8/ Une bonne résolution écolo-bio-etcetera que tu souhaites prendre mais que tu repousses ? Qu’est ce qui est si difficile dans ce changement à faire ?

​Devenir végétarienne serait un 1er pas puis parvenir au 0 déchets le 2ème ! Ça serait top, non ?
​J’ai essayé de ne plus manger de viande mais :
1) ​je n’arrive pas à m’en passer (la seule chose que j’ai réussi à faire, et ça en a fait sourire plus d’un-e, c’est d’arrêter de manger les bébés – le veau et l’agneau donc),
2) ça me paraît insurmontable de changer mes habitudes culinaires. Je n’aime pas cuisiner, j’ai du mal à cuisiner des nouvelles choses et faire manger mes enfants est déjà assez difficile donc sans viande, c’est la fin du monde !

Pour le 0 déchets, j’avais commencer par réutiliser des sacs en papier quand j’allais chez le primeur bio. Mais ça, c’était avant. Quand j’étais en congé maternité et que j’avais……du temps ! Pour le reste des aliments, j’aimerais bien les acheter en vrac et les ranger dans de jolies boîtes chez moi mais je fais mes courses sur le Drive. Je n’ai pas encore trouvé la solution pour concilier Drive et 0 déchets.

9/ La question qui fâche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

​Pourquoi fâche-t-elle cette question ? 🙂
J’aimerais être végétarienne mais je n’en ai pas la volonté. Vegan, il ne faut pas pousser quand même. Je pense qu’on peut manger des œufs et boire du lait de temps en temps. Là où ça pose problème c’est la surexploitation : les poules pondeuses qui ne voient jamais le jour, les poussins mâles qui sont noyés ou broyés vifs à la naissance, les veaux séparés de leur mère, les vaches qui sont des usines sur pattes et qui finissent en steak haché après quelques années de dur labeur.

10/ Merci de nous avoir partagé ton avis de petit cactus, un diy facile à nous faire partager avant de partir ?

Récupérez ​les peaux de citrons et mettez-les dans votre lave-vaisselle (à retirer après 1 ou 2 lavages). Ça dégage une super odeur et c’est naturel.

 

bannière-articles-invités

Le point de vue de Sève !

Bonjour les Cactus.

Aujourd’hui c’est Seve qui répond à nos questions

1/ Bonjour Sève, qui es-tu ?

Salut les petits Cactus, je m’appelle Séverine, je ne suis personne en particulier ! Je suis une sudiste de 37 ans, avec une vision de la vie assez atypique, pour le moment je suis en mode « maman imparfaite » mais l’appel du travail dans un milieu que j’aime et me motive se fait entendre.

2/ Le zéro-déchet, ça te parle ?

Oui, le zéro déchet me parle vraiment, j’ai encore du mal à appliquer car j’ai un gros souci avec les changements de « façon de faire », de plus, je débute juste ma vie de « femme qui cuisine » (environ 4 ans à présent) donc j’ai pas mal de trucs de récup que je change au fur et à mesure selon mes moyens.  🙂
On va dire que je trie déjà mes déchets. Je rêve de magasins alimentaires où on pourrait « pré-trier » tous les cartons (style les cartons autour des yaourts) ça se fait jenesaisplusoù, pour rapporter vraiment l’essentiel à la maison, vu que bon, on a pas tous la chance d’avoir des épiceries « vrac » proche, ça serait déjà une bonne idée pour « centrer les déchets » dés le début quoi 😊
En exemple qui rend un peu fou mon amoureux => je garde quasi tout les bocaux en verre 😑 Limite même moi par moment je vis ça assez bizarrement, au moindre paquet de pâtes ou autres entamé HOP direct dans du verre.
Le tout est de ne pas oublier de noter ce qu’il y a dedans hein… et la c’pas gagné 😉

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critère imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

Alors le bio OUI.
Mais le bio local ou au moins le raisonné en connaissant l’agriculteur pour être sur que c’est pas que du blabla.
Surtout pour mon fils (2 ans et demi), nous encore par moment selon les mois et le budget on s’adapte.
Mais vu que nous ne consommons ni viande ni poissons ni laitages, bah on peut tout de même se faire assez plaisir sur tout le reste et faire vivre les « gens du coin » qui galèrent à fournir de supers produits, on est assez gâtés dans notre région !
Sinon le naturel re oui !!
Dans tout, j’ai nettement recentré mon style de vie. L’exemple le plus fort c’est d’avoir, il y a 2 ans décidé de stopper toutes colorations et d’assumer ma crinière grise/blanche tout en gardant mon coté décalé et pas très sage.

4/ Que fais-tu pour l’environnement au quotidien ?

Au quotidien ? Je me lave 2 fois par mois !!
Non, bon ok, je limite tout de même les douches au plus rapide, étant hydrophobe, j’ai un rituel pour ça, et je fais au plus vite (12 min lavage de tifs inclus !!) ?
je trie mes déchets, je privilégie les circuits courts et le local/saison.
Je n’utilise que des produits au max naturels, surtout pour l’entretien de la maison etc..

5/ Quand et comment ça t’es venu ?

Pour être honnête, j’ai totalement changé de façon de vivre en devenant végane.
Ou c’est en changeant que je le suis devenue va savoir…
Cela est-il que depuis 4 ans, ma vie a énormément bougée, mes priorités aussi et que je me rends compte que des gens proches me trouvent franchement plus supportable 🙂
Du coup j’me dis que ça doit être pas trop mal ce qu’il m’arrive!!

6/ Tu le fais pour ton bien-être ou pour la planète ?

Les 2.
Mon bien-être passe par le fait de savoir que je fais au mieux pour laisser un monde un peu moins pourri à mes enfants.
Après dans les faits, je vis mieux. Donc si j’arrive à m’faire plaisir ET à faire du bien en général que dire à part YOUPI.

7/ Que penses-tu de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

Je pense que c’est bien.
Toute personne qui en arrive à se dire  » OH ! si j’arrête d’être un gros con d’humain égocentrique et que je pensais un peu sur le long terme, peut-être que ça me ferait pas si mal au cul et qu’en plus je ferais un truc bien! » je ne pense pas qu’on puisse en être malheureux 🙂
Perso, je suis terriblement feignasse, « partisane du moindre effort » mon surnom pendant des années. alors si j’arrive à éliminer des facilités offertes par notre sainte modernité pro-assistés du quotidien c’est que c’est largement jouable pour tous.

8/ Une bonne résolution écolo-bio-etc. que tu souhaites prendre mais que tu repousses ? Qu’est ce qui est si difficile dans ce changement à faire ?

Vivre dans ces petits maisons autonomes tu vois ?
Avec juste les pièces utiles, des trucs solaires, toilettes sèches, récup des eaux sale etc..
un peu de terre pour faire pousser 4/5 trucs comme on le fait déjà ds notre maison de lotissement quoi.
La chose qui freine ? Bah… la trouver ! 😑
Je ne veux pas pour autant aller vivre en communauté dans le Larzac donc concilier « vie minimaliste » et « pas trop loin du monde quand même » c’est pas évident… Mais on va y arriver.

9/ La question qui fâche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

Végane.
Depuis 4 ans… Changement radical (en une petite aprem quoi 😊 ) pour toute la famille.
Juste ma fille est restée omni en extérieur, et d’elle-même elle m’a annoncé son végétarisme il y a moins d’un an maintenant, à 17 ans elle suit son chemin tranquille.
Pour moi, j’ai gardé d’avant une paire de chaussures et la montre que m’a offert mon père (décédé depuis) le reste j’ai tout donné, et je renouvelle petit à petit, ce qui tombe bien car je tente (durdur) de minimiser AUSSI ma garde robe…
Pour ne pas être dans le cliché de « la végane relou » j’ai même créé un profil facebook spécial ou je partage quasi que des choses touchant au végétarisme, je garde tout de même un certain « ton » humour noir et trashouille qui passe ou pas, mais je hais l’image « lisse et soporifique » du VG en général, (je suis RAVIE d’ailleurs que de plus en plus de blogueurs décalés et hyper drôles débarquent pour rebooster cette fichu image ancrée à mort chez les gens). Et du coup mes ami(e)s ont pu me « conserver » OU PAS dans leur petit monde virtuel.

10/ Merci de nous avoir partagé ton avis, allez, on t’accepte quand même dans la famille cactus ! Un diy facile à nous faire partager avant de partir ?

Pour le DIY arf, je suis pas très douée moi 😀
J’peux vous filer le lien de mon album de plats végans (ici !) adapté aux catastrophes culinaires de mon style 🙂
Et un petit article que j’ai pondu pour le mag d’une amie (ici !), une histoire de cookies tout ça tout ça !!

 

 

bannière-articles-invités