Le point de vue de Patrice Savonnier de métier

Hello les Cactus !


Aujourd’hui c’est Patrice Savonnier de métier qui répond à nos questions.


1/ Bonjour Patrice, qui es-tu ?

Patrice, j’ai 49 ans, après avoir eu 1000 vie j’ai choisi de devenir savonnier.

2/ Le zéro-déchet, ça te parle ?

Absolument ! Même si dans notre activité ( la savonnerie ) la loi nous impose des normes, nous essayons de limiter nos déchets au maximum les sur emballages.

3/ Le Bio, c’est du blabla ou un critère imparable ? Et le naturel, à fond ou à reculons ?

Notre activité de savonnerie respecte les matières premières ( huile… ), il nous a semblé cohérent de choisir des huiles végétales bio.
Pour colorer nos savons nous n’utilisons aucuns colorants synthétiques, uniquement des argiles et du chocolat.
Ce n’est pas forcement obligatoire, mais c’est par nos choix de consommateurs que nous préparons le monde de demain et franchement autant qu’il soit bio.

Savonnerie du vexin - savon 2 (1 sur 1)

4/ Que fais-tu pour l’environnement au quotidien ?

Je coupe l’eau pour me laver les dents ? Plus sérieusement nous avons fait le choix de n’utiliser que des énergies renouvelables en nous engageant avec enercoop ( Fournisseur d’énergie renouvelable et responsable ).

5/ Quand et comment ça t’es venu ?

Je suis d’une génération qui n’a pas uniquement vécu hors sol, le respect de la Terre avait déjà du sens pour moi . Il suffit d’y ajouter les excès de l’industrie agro-alimentaire et voilà. Ensuite un parcours qui doit être classique intérêt pour la permaculture, pour les circuit courts et décroissance .

6/ Tu le fais pour ton bien-être ou pour la planète ?

Aujourd’hui avoir pris conscience des dérives du système futile et consumériste et essayer, à humble échelle, de le changer apporte en plus des biens faits direct une énorme satisfaction personnelle.

7/ Que penses-tu de ces mouvements qui se mettent en place petit à petit (effets de mode du bio, du retour au naturel, diminution des déchets, minimalisme, etc.) ?

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous raconter la fable du colibri mais je pense que le mouvement de fond qui se met en place peux réellement changer les choses, ce ne sera pas une révolution mais une évolution. Moins rapide mais peut être plus en profondeur.

8/ Une bonne résolution écolo-bio-etcaecetera que tu souhaites prendre mais que tu repousses ? Qu’est ce qui est si difficile dans ce changement à faire ?

Partir vivre à la campagne et devenir auto suffisant, mais entre la vie de famille et la création de la savonnerie ce projet reste pour l’instant dans les cartons. Après le Vexin nous offrira peut être un bon compromis.

9/ La question qui fâche : vegan, végé, omni (ou autres) ? Et pourquoi ?

Omni raisonné, nous avons fait le choix de consommer différemment et cela ce passe plutôt bien.

10/ Merci de nous avoir partagé ton avis de petit cactus, un diy facile à nous faire partager avant de partir ?

Une recette très compliquée le beurre d’aloé :

Ingredients:

50% d’aloé vera
50% de beurre de coco

Recette:

Faire fondre la coco au bain marie. Une fois fondu, Ajoutez ensuite l’aloé vera.
Émulsionner* l’ensemble.
Stocker le tout au frais, fini !

Ce produit est magique pour hydrater la peau !

Patrice Savonnier 

Savonnerie du vexin - bougie (1 sur 1)


Les liens vers la savonnerie du Vexin 

Le SITE INTERNET de la savonnerie
La BOUTIQUE EN LIGNE
La page FACEBOOK de la savonnerie

bannière-articles-invités

Publicités

Les Happycuriennes – L’optimiste

Récemment nous avons été contacté par une marque de cosmétique du Sud-Ouest de la France qui s'appelle LES HAPPYCURIENNES. C'est une marque qui fait des soins visages adaptés au type et au caractère de vote peau. Quand je parle de caractère, je parle de particularité, soit si vous avez une peau lisse, ou plutôt port ouvert mais également si elle a des rougeurs, ou plutôt ternes, acnéique etc

Coucou les petits cactus,

Récemment nous avons été contacté par une marque de cosmétique du Sud-Ouest de la France qui s’appelle LES HAPPYCURIENNES. C’est une marque qui fait des soins visages adaptés au type et au caractère de vote peau. Quand je parle de caractère, je parle de particularité, soit si vous avez une peau lisse, ou plutôt pore ouvert mais également si elle a des rougeurs, ou plutôt ternes, acnéique etc

On en parle du nom? personnellement j’ai surkiffé le nom, je le trouve très original, frais (comme leur crème) et rempli de peps. Vous verrez que les noms de leurs crèmes sont tout aussi originaux.

Pour connaitre la crème qui correspond à votre type de peau, vous avez un diagnostique qui vous prend 5 min même pas.

Avant de vous parler du produit en lui même, j’aimerai apporter une attention particulière sur le concept de cette marque. Les Happycuriennes sont en accord avec nos valeurs, et réunissent vraiment toutes les qualités pour faire parti de la Team Cactus.

  • Démarche zéro déchet : lorsque votre flacon est vide, vous avez la possibilité de le déposer dans les boutiques de la marque ou bien dans les points de collecte un peu partout en France.
  • Produit Bio : les soins contiennent plus de 72% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, ils ont également été certifié par Ecocert Greenlife
  • Ils sont Français donc favorise le court circuit et son approvisionnement se fait auprès des producteurs locaux
  • Produits 100% d’origine naturelle
  • Minimaliste et économique, une pression = une dose
  • La marque est autant sensibilisée par notre peau et son bien être que par l’environnement et le bien être de l’environnement. C’est pourquoi Les Hapycuriennes sont soucieuses de l’environnement de la conception à la fin de vie de leur produit. 

En ce qui concerne le soin visage, pour ma part ma peau correspondait au soin « L’optimiste » : soin sérénité holistique pour réjouir ma peau (sèche à sensible)

Les Happycuriennes

La première fois, je n’ai pas été totalement conquise. J’essaie t’en bien que mal de m’instaurer une routine le matin pour prendre plus soin de ma peau. Le temps passe et les années aussi et je pense m’y prendre un peu tard mais il est temps de prendre soin de ma peau avant qu’il y ai vraiment de gros dégâts !

Donc comme je vous disais au départ, j’ai pas eu le coup de cœur. Je me suis démaquillé, j’ai appliqué la crème puis je me suis maquillé comme à mon habitude. Au fil de la journée, je trouvais que ma peau été grasse, j’avais limite le fond de teint sur les doigts quand je touchais mon visage.

Donc un peu déçu, mais j’ai persisté et entre temps j’ai reçu un démaquillant que j’avais commandé. Normalement, je me démaquille avec une huile démaquillante et là c’est une eau. Vous l’avez compris, j’ai la mauvaise habitude de me démaquiller le matin (bien que je commence à faire des efforts, car si je veux prendre soin de ma peau, il faut que je commence par la laisser un peu respirer!). Donc quelques jour plus tard je me démaquille avec l’eau démaquillante, j’applique la crème, le maquillage, et la journée passe …. sans encombre.

Au fil des jours, je continue de m’appliquer ce soin sans me poser de question et finalement j’en suis hyper satisfaite. Ma peau est plus lisse (attention : je ne parle pas de produit miracle mais d’un produit qui améliore sensiblement votre peau) ma peau n’est pas totalement lisse mais beaucoup moins abîmée et les pores un peu moins ouvert. Mon teint est moins terne et par déduction mon souci de peau grasse dans la journée, venait de mon huile démaquillante.

La crème, je l’applique tous les matins sans exception et lorsque je me démaquille le soir, j’en applique également. Car oui, c’est une crème 2 en 1 qui peux s’appliquer matin et/ou soir.

Je vais être totalement transparente avec vous, c’est une très belle découverte pour ma part et je pense m’en recommander et peut être même pour monsieur. Je suis vraiment tombé sous le charme de leur packaging simple mais très coloré, très Happy 🙂, taille du contenant très pratique pour voyager également, le produit est de super qualité et je suis très honorée de pouvoir contribuer au développement d’un marque Française avec autant de valeurs.

Le mot de la fin ?

C’est une HappyDécouverte 😀

Bannière-Laura

Mon bilan 2017 – Mes bons & mauvais plans par Laura

Coucou les cactus, c’est l’heure du bilan !

Qu’on se le dise bien, nous ne sommes pas parfaits et peu importe où vous en êtes dans votre quête du bien-être, dans vos démarches zéro déchets, bio, végétarien, l’important c’est de ne pas perdre espoir et continuer dans cette voie.

Cet article peu paraître banal mais il me parait important d’en parler.

Bon, commençons !


 

J’avais beaucoup d’idées et de nouveautés à tester pour améliorer mon quotidien et me permettre d’appliquer encore un peu plus le bio, l’écologie et le zéro déchet.

On trouve une recette sur internet, dans un bouquin ou autre, on teste, ça marche ou ça ne marche pas et c’est le but de cet article. Voici mes bons et mauvais plans.

Mes bons plans

p1020106

♥♥ Déodorant crème ♥♥

Alors ce produit j’en suis pas peu fière car sincèrement c’est l’une des recettes que j’ai le plus aimée et que j’aime toujours autant. Seulement, ayant encore quelques cartons, je n’ai pas pu m’en refaire et je suis malheureusement retournée sur du déo industriel. La marque que j’utilise ne m’irrite pas les aisselles, mais j’ai vraiment hâte de pouvoir refaire mon déo. Voici l’article DIY : Le déodorant crème

♥♥ Tupperware en verre ♥♥

J’ai adopté ce type de Tupperware. Je ne regrette vraiment pas, les boites me servent de plat à chauffer au micro-onde, de saladiers de table et c’est un très bon conservateur. Avant avec les tupperwares en plastique, j’avais l’impression de retrouver un goût dans mon plat et à présent ce n’est plus le cas. De plus ceux que j’ai trouvés chez Lidl, sont de différents formats, empilables et je peux vraiment garder les restes, d’une simple cuillère à soupe aux restes de repas de famille qui prennent bien de la place dans le frigo quand on les laissent dans un plat en longueur. Bref, j’adooore ! Voici l’article : Tupperware en verre ? 2 en 1 !

♥♥ Lingettes lavables ♥♥

Lingettes lavable vs coton jetable

Toujours autant adepte des lingettes lavables avec bébé, j’en ai même de plus en plus et je trouve ça très pratique, très écolo et économique. Je m’en sers également pour me démaquiller c’est devenu un rituel, je n’utilise plus que ça.

Article Astuces zéro-déchets avec bébé

Article DIY : Lingettes démaquillantes lavables & réutilisables


 

Les mauvais plans

♠♠ Lessive Homemade ♠♠

Le premier article qui a été un échec flagrant c’est la lessive maison ! Oui, j’ai essayé et j’y ai mis du coeur mais il faut bien avouer que la recette trouvée sur internet n’était peut être pas la meilleure car effectivement l’huile essentielle ne sert à rien dans la lessive car l’odeur s’estompe. Puis concernant les odeurs de transpiration, j’aime autant vous dire que le vêtement, une fois sec, c’est comme si il n’avait pas été lavé. Au niveau de la texture j’ai trouvé ça épais et « gras » j’avais peur que ça bouche ma machine, donc finalement j’ai vite arrêté.

Le point positif que j’en tire, c’est qu’avant je mettais les capsules et maintenant je suis retournée au bidon que je remplis avec les recharges, ce qui me parait être plus économique et écologique.

♠♠ Savon liquide main ♠♠

Là encore cette recette ne m’a pas convaincue. Le savon était beaucoup trop épais, visqueux et il nous restait une couche grasse sur les mains. J’avoue que ça m’a dérangée et finalement je ne m’en suis pas servie.

À présent nous avons une savonnette (savon fait maison) dans la salle de bain et par contre dans la cuisine, c’est un distributeur de savon… pas très écolo je l’avoue !


 

Concernant mon quotidien, j’ai malheureusement rempli mes placards de produits ménagers en tout genres suite au déménagement, aux travaux et au manque de temps pour faire mes produits miracle.

∞ Produits ménager : L’un de mes premiers objectifs est de finir tout ces produits et d’enfin me servir que de 2 ou 3 produits miracles à tout faire. 5 produits multi-usages indispensables – par Laura. Parce que il faut le dire, je n’ai plus autant d’espace pour cumuler une multitude de produits différents ( pour le sol, pour l’évier, pour la robinetterie, pour les wc , pour la cuvette, pour la douche et j’en passe) c’est vrai quoi ! Je suis sûre que si un jour je me penche sur la composition de ces différents produits, la plupart doivent contenir les mêmes composants principaux! Bon et puis aussi parce que cela faisait parti des mes objectifs d’avoir moins de produits ménagers et que malgrès ma bonne progression en début d’année 2017, j’ai rechuté 😦

∞ Tri collectif : C’est bon j’ai mes 4 poubelles, c’est au moins une étape de passée.

∞ Hygiène : J’ai arrêté pour le moment de me laver à la savonnette, car je n’ai rien pour mettre mon savon et en faite je me suis aperçu qu’il se consumé tout seul sous la douche. Je n’ai pas encore trouvé l’astuce, alors à bon entendeur si vous avez de quoi me conseillé, je suis preneuse car j’ai repris les mauvaises habitudes du savon en bouteille.

∞ Beauté : En ce qui concerne les produits cosmétiques, concernant les rouges à lèvres j’ai découvert une marque (qui n’est pas récente) mais pour laquelle j’ai eu un réel coup de cœur. C’est la marque Kate Von D, qui est Vegan mais je vous en parlerai un peu plus dans mon prochain article. Par contre, au niveau de ce qui est mascara, fond de teint, anti-cerne etc je suis toujours à la recherche d’une marque de bonne qualité à un prix accessible.

∞ Alimentation : J’avais mis de côté les produits bio, mais je viens de m’y remettre. J’essaie de trouver des produits 100% français. Concernant les fruits et légumes, j’achète une parti en super marché et l’autre parti au fermier et verger du coin. L’avantage c’est que le verger, produit également des jus fabriqué dans la région mais à partir de leur production. Pour les œufs, j’achète exclusivement à la ferme du coin.


Mes objectifs 2018 ? Améliorer encore un peu plus les points développés ci-dessus et principalement les produits de beauté.

Je ressentais  le besoin de vous montrer que nous sommes tous en apprentissage permanent et qu’il ne faut pas perdre espoir car personne n’est au top ou ne représente la perfection. Et que nous sommes tous des personnes engagé à notre niveau, que l’important c’est d’avoir conscience de ce que l’on veut réellement pour notre bien et celui de la planète. On a tous des périodes plus ou moins facile pour appliquer tous ça, et des périodes de relâchement. Alors si vous êtes novice, continuez comme ça si c’est ce qui vous tiens à cœur.

C’est pas fini, nous avons prévu un questionnaire afin de mieux vous connaitre et de mieux connaitre vos attentes.

Pour le questionnaire c’est par ici : Parce que Bulles de Cactus c’est vous !

Sans titre

Bannière-Laura

IDÉE : Emballer ses cadeaux sans déchets !

Bonjour les Cactus !

J’aimerais vous présenter aujourd’hui plusieurs alternatives ZÉRO DECHETS pour emballer vos cadeaux. 

On a déjà tous vécu cette scène où, après avoir déballé tout ses cadeaux en famille il faut ramasser le papier… et il va où le papier ? À la poubelle !

Alors cette année, si on offrait un cadeau à notre petite planète en la soulageant ?

UTILISEZ DES BOITES EN CARTON

Ça peu paraitre bête, mais au moins c’est un emballage durable.
Vous pouvez toujours y glisser du papier froissé à l’intérieur pour caler votre cadeau. Et puis c’est réutilisable.

Capture d’écran 2017-09-06 à 17.11.50.png

 


UTILISEZ DU TISSU

Comme pour les boites c’est une méthode durable. Vous pouvez toujours préparer des morceaux de tissu, et coudre les bords.
Ainsi vous pourrez les réutiliser si vous ne les laissez pas à vos proches.

 

Capture d’écran 2017-09-06 à 16.51.50.png


 

Capture d’écran 2017-09-06 à 17.13.18.png

 


UTULISEz DU JOURNAL

Vous êtes abonnés à des journaux papiers ? Gardez-les !! Je trouve que c’est une super idée.
Vous offrez un cadeau à un fan de sport ? Mettez lui la couverture sportive en guise de papier cadeaux. L’attention fera forcément plaisir.

 

Capture d’écran 2017-09-06 à 17.02.42.png

 


UTILISEz UNE BOITE D’OEUF

J’adore l’idée d’ouvrir sa boite d’oeuf et d’y voir des cookies.
Un jolie petit cadeau home made fait avec amour. Que demander de plus ?

Capture d’écran 2017-09-06 à 17.14.05.png

 


UTILISEz UN ROULEAU DE PAPIER TOILETTE

Si vous avez un petit cadeau, en général c’est jamais simple de l’emballer joliment dans d papier.
Et puis qui n’a pas de rouleau papier toilette à gogo chez soi ?

Capture d’écran 2017-09-06 à 17.00.38.png

 


 

UTILISEz UN BOCAL

Capture d_écran 2017-09-06 à 17.42.24

 

bannière-sandrine

J’ai lu et testé le chouette livre Anti-gaspi

Anti-Gaspi Judith Clavel Edition Marie Claire

Le gaspillage a toujours été un sujet important pour moi, bien avant que je m’intéresse au zéro déchet. Il est vrai que j’ai toujours été sensibilisée par les pays en voie de développement, les pays touchés par la famine, ceux qui mangent ce qu’ils peuvent, qui n’ont pas le choix de dire « je n’aime pas, donc je ne mange pas, ou pas bien » ; « je ne sais pas quoi en faire, donc je le jette »... à mes yeux, il y a bien trop de misère et de famine dans le monde pour que l’on puisse se permettre ce genre de réactions.
Bien entendu, je ne porte aucun jugement et je ne suis pas parfaite. Il m’arrive, que très rarement, mais il m’arrive de jeter de la nourriture.

 


Coucou mes cactus,

J’ai décidé de vous donner quelques recettes et donc quelques idées pour limiter le gaspillage dans votre cuisine.

On le sait, le zéro déchet est un pli à prendre et cela se fait par le biais de différentes astuces et par l’utilisation de différents produits/matériaux.

Aujourd’hui je vais vous parler du livre ANTI-GASPI  de Judith Clavel avec l’édition Marie Claire (que Sandrine m’a gentiment offert). Ce livre est la bible de l’anti-gaspillage !

On a toujours dans notre frigo des produits à la limite de la date de péremption ou bien des restes de repas dont on ne sait jamais quoi faire et qui, la plupart du temps, finissent : dans nos poubelles.


Le sommaire de ce livre se divise en 2 parties :

  1. Cahier pratique
  2. Cuisiner avec des recettes de : viandes, poissons, légumes, produits laitiers, œufs, féculents, biscuits et fruits.

1. Le cahier pratique, quésaco ?

Ce chapitre parle des différentes astuces pour limiter un maximum le gaspillage.

  • Bonne liste de courses :
    • Inspecter les placards
    • Prévoir les menus à l’avance
    • Préciser les quantités de produits à acheter
    • Définir l’ordre de vos produits par l’ordre des rayons de votre magasin (gain de temps et moins de tentations)
  • L’achat en vrac : Ses atouts, où les trouver et les habitudes à prendre pour ce type d’achat. Il nous informe également où commence le gaspillage alimentaire et, accrochez vous bien, vous n’êtes pas les premiers coupables de la liste bien que ce soit intimement lié. Nous apprenons par exemple que le gâchis alimentaire commence par les champs ou les points de ventes qui ne vendent pas les fruits et légumes jugés trop moches.
  • Bien stocker : Mettre les produits les plus récents au fond du frigo, bien refermer les emballages, ranger les aliments et boissons à des endroits stratégiques, ne pas briser la chaine du froid.
  • Bien conserver : Un tableau pour différents produits afin de savoir où nous devons les ranger, les températures à respecter etc…
  • L’esprit récup : Les recettes amies des restes, les épluchures à conserver, donner une deuxième vie aux aliments.

 

       2. Cuisiner des restes de … (40 recettes)

Voici quelques exemples de plats que l’on peut créér à partir de nos restes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Cake au potiron : 120g de soupe de courge
  • Pesto de roquette en glaçon : 10g de roquette
  • Galettes de pâtes : 200g de pâtes cuites
  • Crème dessert au caramel : 15cl de lait

 



C’est un très bon livre, car en plus de nous donner des conseils, il nous informe de choses et d’autres autour du gaspillage, des choses mises en places pour le limiter en France etc. Il est vraiment complet (chose à savoir autour des produits, leurs conservations, l’utilisation des restes etc.) et permet à tout le monde d’acquérir des habitudes naturellement, sans que ce soit une contrainte et parfois par le biais d’applications.

Cet article n’est qu’un petit résumé de ce que contient le livre, je vous invite vivement à vous le procurer si comme moi vous manquez parfois d’inspiration pour faire de vos restes un excellent plat !

Bannière-Laura

 

 

 

 

Quand on bulle sur le web #10

Cette semaine on vous fait une mini-sélection de blogs, parce qu’on est pas les seules à parler bio, ZD et minimalisme !

 

SANDRINE :

Pour les vacanciers tardifs, Sandrine a trouvé un petite recette d’huile préparatrice sur le blog des Litsées Citronées.

Laura

… a découvert le blog Mémé dans ses orties, qui nous partage son expérience Zéro Déchet parfois un peu galère…

Enfin, Marine

… a découvert la bible du voyage minimaliste chez Luizzati !

 

Bonne lecture !

Qu’est-ce que le zéro-déchets ?

Hello les cactus gelés !

Poursuivons sur notre lancée des petites explications des thèmes abordés dans ce blog. Aujourd’hui, qu’est-ce que le zéro-déchet ?

Il nous paraît tout à fait normal d’utiliser certains objets sous leur forme jetable (mouchoirs, sopalins, bouteilles d’eau, cotons…) c’est une question pratique mais aussi une question d’hygiène, sauf que…

Sauf que depuis les décennies que nous utilisons ces objets du quotidien, ils s’accumulent, une fois jetés, dans les rues, les forêts et principalement au fond des océans. Perturbent les écosystèmes, gâchent le paysage et contribuent à la disparition d’espèces animales.

Ces objets jetables et autres emballages sont tellement ancrés dans nos habitudes et notre quotidien que nous ne nous en apercevons même plus. Le mouvement « zéro-déchet » part de cette prise de conscience pour tenter d’éliminer un maximum de déchets dans son foyer.

Il s’agit donc de supprimer les emballages, acheter en vrac, utiliser des matériaux durables et/ou facilement recyclables (ce qui donne lieu à certains débats : le verre ne serait pas plus facilement mieux recyclable que le plastique mais davantage durable et moins polluant), favoriser le recyclage (des vêtements, des objets : acheter en brocantes, sur des sites de revente).

Cette démarche s’associe souvent au minimalisme car on consomme moins pour consommer mieux et éviter au maximum de remplir sa poubelle. Le « zéro-déchet » est donc un objectif à atteindre en modifiant ses vieux réflexes.

On favorisera les lingettes/coton/sopalins lavables, les produits vendus en vrac à aller chercher avec son bocal en verre ou son sac en tissu réutilisable, on achètera des vêtements dans des vides-dressings et ses meubles en brocante !

Pour aller plus loin, on peut aussi fabriquer ses produits d’entretien ou de beauté, grâce aux recettes qu’on vous donne sur le blog et recycler ses déchets organiques grâce au compost.

Pour démarrer, regardez le nombre de poubelles que vous amenez chaque jours/ semaines/ mois à la benne. Puis, en revenant de courses, enlevez tous les emballages de vos achats et demandez-vous si ces emballage sont vraiment nécessaires, le temps de vie qu’ils auront eu par rapport au temps qu’il leur faudra pour disparaître dans la nature (50 ans pour une boîte de conserve…) et enfin, demandez-vous si l’aspect pratique de ces emballage vaut mieux que de prendre quelques nouvelles habitudes ?

On vous laisse y réfléchir, nous on a la réponse et quelques astuces à vous donner, n’hésitez pas à partager aussi les vôtres !

2017-02-25-22-05-10